News NBA

La réforme de la loterie de la Draft finalement rejetée : les Sixers peuvent tanker tranquille !

Et c’est tout Philadelphie qui respire : la réforme anti-tanking a été rejetée par les propriétaires de la NBA. Ce qui implique donc que le dernier aura toujours 25% de chances de rafler le premier choix de Draft. Le tanking a encore de beaux jours devant lui.

On semblait se diriger tout droit vers cette réforme, et on imaginait déjà un monde plus juste pour les quatre derniers de la classe en NBA qui auraient chacun eus autant de chances d’obtenir le 1st pick en 2015. Mais la surprise a finalement eu lieu, et le tanking sera donc encore à la mode pour cette saison au moins.

Ce sont les Sixers qui doivent être soulagés, eux qui démolissent tout depuis deux ans pour reconstruire grâce à de bons choix de Draft auront encore le plaisir d’aligner un effectif de pré-région et de s’adonner à ce loisir au moins une saison supplémentaire. Le Thunder, qui est arrivé à ce niveau essentiellement grâce à ça, a également donné de la voix pour les petits marchés qui n’ont que la Draft pour attirer des superstars. Avec OKC, Philadelphie était la seule équipe qui s’était réellement positionnée contre cette réforme anti-tanking. Mais au final, ce sont pas moins de 13 équipes qui se sont opposées à ce changement, alors qu’il fallait au moins deux tiers des votes pour entériner la décision.

« Treize équipes ont voté contre la réforme. »

« Voici les 13 équipes qui ont voté contre la réforme. »

Si le vote de certaines équipes comme Utah, Milwaukee, et donc Philadelphie peut sembler logique au vu de leur situation et de leurs intérêts, le choix de Phoenix peut paraître beaucoup plus surprenant… En effet, eux qui ont échoué aux portes des PlayOffs l’an dernier, alors que personne ne donnait cher de leur peau n’a également pas pu obtenir un excellent choix de Draft, et s’est donc un peu retrouvé à la fameuse « place du con », cette réforme leur aurait déjà donné plus de chances, à l’instar des Pistons ou des Pelicans.

Ce qui veut donc dire que les 17 équipes ayant voté pour la réforme sont : les Knicks, les Nets, les Clippers, les Lakers, les Rockets, les Pacers, les Celtics, les Cavaliers, le Magic, les Blazers, les Mavericks, les Warriors, les Nuggets, les Kings, les Grizzlies, les Raptors et les Timberwolves. On se doutait bien que Cleveland n’allait pas s’y opposer pour devenir simultanment le premier candidat au titre et au premier choix de Draft de l’histoire. Par contre, le choix de Sac-Town, petit marché en difficultés actuellement, d’accepter cette réforme est encore une fois bien chelou. Mais bon, ça fait longtemps qu’on a arrêté de chercher à comprendre Sacramento…

La plupart des choix semble tout de même logique, chaque équipe ayant globalement réagi selon ses intérêts, et sans se précipiter même si ce stratagème dont abusent clairement les Sixers peut frustrer beaucoup de propriétaires. L’un d’entre eux, sous couvert d’anonymat, s’est lâché auprès du toujours très bien informé Adrian Wojnarowski.

« Bon, on a donc toujours la stratégie du « Être le plus dégueulasse qui soit humainement possible » disponible dans le futur si l’on en a besoin. »

Frustration, quand tu nous tiens… En restant avec le système actuel qui pénalise moins le tanking, le dernier du classement de la Saison Régulière aura donc toujours 25% de chances d’avoir le 1er choix, la probabilité pour l’avant dernier sera encore 19.9%, et 15.6% pour le troisième. Tandis que le nouveau système aurait donné 12% de chances aux quatre moins bonnes équipes de la ligue.

Il est clair que la réforme de la loterie de la Draft aurait suscité certaines réticences vis-à-vis de franchises promptes à tout reconstruire. Mais alors qu’elle vient d’être refusée à la surprise générale, on peut le dire : le tanking a encore de belles heures devant lui…

source image : Bleacher Report
source texte : Pro Basketball Talk

1 Comment

1 Comment

  1. AlexCole

    23 octobre 2014 à 9 h 01 min at 9 h 01 min

    Le plus gros changement c'est au cumulé. Actuellement les 4 pires équipes de la ligue ont quelque chose comme 76% de recevoir le 1st pick. Avec le nouveau système, elles n'en auraient eu que 44% (ou 48 si c'est 12 chacun, mais j'avais lu 11 quelque part).

    ça fait + d'une chance sur 2 que le pick parte dans une équipe qui ne tank pas forcément.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top