Spurs

Suicide collectif : Manu Ginobili s’ajoute à l’infirmerie des Spurs, un mois sur le côté

La malchance a décidé de s’installer pour un petit bout de temps dans le vestiaire des Spurs tant elle se sent confortablement installée. Après une Finale perdue de peu et une saison commencée avec un nouvel état d’esprit, ce sont les blessures qui ont décimé l’effectif texan : Manu Ginobili en est le dernier exemple.

36 ans et toutes ses dents, l’argentin avait déçu beaucoup de monde lors des derniers PlayOffs à cause de son manque d’impact et de régularité, causant notamment aux hommes de Gregg Popovich un été effroyable à passer. Du coup, en bossant sur son corps et son jeu, le vétéran démarrait la saison à fond la caisse et s’installait même parmi les favoris au titre de sixième homme de l’année. Seulement, ça, c’était avant. Opposé aux Rockets il y a deux jours et voyant la raquette désertée dans le troisième quart, El Manu nous a sorti un dunk de ses jeunes années, faisant lever son banc et donnant un sacré coup de jus à l’équipe. Dommage, car l’effort aura été trop intense sur une telle explosion. Faisant immédiatement grimace puis quittant ses copains, le résultat du lendemain fût sans appel : élongation de la cuisse gauche, 4 semaines d’arrêt.

C’est une véritable hécatombe depuis un mois dans l’Alamo, quand on voit Danny Green (doigt cassé), Kawhi Leonard (fracture de la main) et Tiago Splitter (élongation de l’épaule) se suivre comme s’ils avaient rendez-vous avec l’infirmière locale. Manu rejoint donc ses copains pour un repos forcé qui ne tombe pas forcément au meilleur des moments : les Spurs commencent leur Rodeo Trip annuel ce Lundi à la Nouvelle-Orléans et il ne serait pas très intelligent de faire jouer Tim Duncan et Tony Parker un peu trop longtemps. Les deux légendes de la franchise sont habituées à se reposer en Janvier pour carburer en Avril, et il semble que le karma souhaite l’inverse cette saison.

Les mauvaises nouvelles veulent défiler à San Antonio cette saison, 12 points et 5 passes en moins désormais, rien que pour apprécier la nouvelle défaite subie face aux Bulls hier soir. Vite vite, le All Star Break…

Source : ESPN

Source image : BleacherReport

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top