MVP Rankings

MVP Power Rankings : Sixième édition !

Sixième édition du MVP Power Rankings, et on démarre 2013 en Californie avec un meneur en tête du classement. Trois ailiers suivent le génie des Clippers avec le couteau entre les dents, et la fin de classement a quelque peu changé. Sinon, on espère voir Lebron James passer en mode Avengers d’ici quelques jours, et pourquoi pas le retour de Kobe Bryant, esseulé de ses deux intérieurs. Focus.

 

Place Joueur Commentaire

1

(+3)

Chris Paul Invaincu en Décembre, intenable face aux Lakers, incroyable soir après soir : les superlatifs manquent pour décrire le jeu de CP3 cette saison ! S’il sera extrêmement difficile de tenir tête aux deux mammouths qui le suivent pour la course au trophée, on connaît déjà les deux conditions nécessaires pour que le Clipper soit couronné : finir premier à l’Ouest, et avec un meilleur bilan que le Heat. Plus facile à dire qu’à faire, mais pas impossible !
17.0pts, 3.6rbds, 9.5asts, 2.6stls, 48% au tir

2

(+1)

Lebron James Alors qu’on l’attendait taille patron suite aux derniers soucis de son bras droit Dwyane Wade, Lebron n’a pas fait autant que nécessaire et le Heat a accumulé bourdes sur bourdes. Cependant, on ne peut pas retirer de notre tête cette domination outrageuse le soir de Noël, avec un King James quatre étoiles, rappelant au kid d’Oklahoma que, jusqu’à preuve du contraire, le meilleur joueur de la planète, c’est lui.
26.4pts, 8.3rbds, 6.8asts, 1.5stls, 0.9blks, 54% au tir

3

(-2)

Kevin Durant Rappelé à l’ordre par Lebron sous le sapin, Durant s’est vengé face à Dallas (40 points) mais nous a étonné ce Lundi avec une nouvelle défaite lors de son retour au bercail. Autant on sait que Paul Pierce est chaud quand il retourne à Los Angeles, de même pour Kobe à Philadelphie, mais KD ne semble pas avoir encore trouvé le moyen de martyriser sa crèche. Il se rattrapera certainement ce Vendredi face aux Lakers…
28.1pts, 7.8rbds, 4.2asts, 1.6stls, 1.3blks, 52% au tir

4

(-2)

Carmelo Anthony Qui aurait pu le deviner ? Qui aurait pu annoncer il y a quelques semaines que l’absence de Raymond Felton mettrait le bazar complet dans la Grosse Pomme ? Carmelo retrouve alors son syndrome ‘Kobe’, arrosant soir après soir en espérant sortir les Knicks de leur galère par lui-même, alors que cela ne marcherait jamais ainsi. On est même prêts à parier que son absence ce soir à Indiana offrira la victoire à New York… Pari tenu ?
29.0pts, 6.1rbds, 2.3asts, 1.0stls, 0.5blks, 47% au tir

5

(-)

Tony Parker Parfait lors des six victoires consécutives des Spurs, le français n’a pas vraiment donné l’exemple lors des performances moyennes de San Antonio face aux Lakers (victoire courte) et Hornets (défaite). Au passage, plus les jours passent et plus le temps de jeu de Tim Duncan devrait baisser : à Tony de montrer qu’il mérite non seulement d’être All Star, mais aussi qu’il a sa place dans ce Top 10 lors des semaines à venir.
19.2pts, 3.1rbds, 7.1asts, 0.9stls, 0.1blks, 52% au tir

6

(-)

Zach Randolph Après un petit coup de mou dû certainement aux repas de Noël, le Grizzli a bien digéré les fêtes et nous a rappelé pour commencer 2013 que Memphis n’était pas un phénomène de début de saison. Bonne nouvelle également pour l’intéressé, un certain Rudy Gay pourrait bientôt faire ses valises, redonnant à l’intérieur ses tickets de shoots à foison. Si Gay quitte le Tennessee, les Grizzlies pourraient faire beaucoup de bruit.
16.9pts, 12.0rbds, 1.3asts, 0.9stls, 0.6blks, 50% au tir

7

(+1)

Stephen Curry Auteur d’un show mémorable face aux Clippers Mercredi dernier, le fils Curry a fait la une des grosses sites pour avoir mis la totale à Chris Paul. Seulement, le soufflet est vite retombé, avec deux contre-performances face à des poids lourd de l’Ouest (Clippers, Grizzlies) n’augurant rien de bon pour les californiens au printemps prochain… On souhaite quand même le voir au concours de trois-points du All Star Week End, une machine à la mécanique parfaite.
20.2pts, 4.3rbds, 6.4asts, 1.6stls, 0.2blks, 44% au tir

8

(-)

James Harden Le barbu, qui nous avait quitté il y a quelques éditions, est enfin de retour ! Après plusieurs belles sorties à domicile, Harden va devoir emporter son cirque en déplacement : 6 des 7 prochains matchs des Rockets hors de Houston, sans la moindre visite facile. Le retrouverons-nous lors du prochain Ranking ? Il faudrait notamment réduire sa quantité de balles perdues pour cela (3.6 par matchs) et défendre dur, dur…dur.
26.5pts, 4.2rbds, 5.3asts, 1.9stls, 0.5blks, 45% au tir

9

(-2)

Kobe Bryant Présent dans tous les journaux, critiqué dans chaque discussion, Kobe sait que la saison des Lakers est actuellement en jeu. Et avec ses deux intérieurs sur le côté, on se demande quel Bryant va nous être servi : Kobe 2006 (81pts, 62 en trois quart-temps) ou Kobe 2010 (collectif + victoires). Le débat reste ouvert, mais honnêtement ce qu’on se demande surtout, c’est si Kobe ne prendra pas sa retraite si les Lakers ne se qualifient pas en PlayOffs…
30.1pts, 5.1rbds, 4.8asts, 1.5stls, 0.3blks, 48% au tir

10

(-)

Joakim Noah Un autre revenant ! Après Harden, voici notre cher Jooks, de retour dans le Top 10. Toujours aussi intense, soir après soir, action après action, Noah guide Chicago vers un bilan des plus respectables à l’approche du break de Février, et mérite largement de participer au match des étoiles. Exemplaire à Miami, Joakim retient la maison des Bulls sur ses larges épaules avant le retour de Derrick Rose. La revanche face à New York demain devrait être superbe…
12.6pts, 10.5rbds, 4.3asts, 1.3stls, 2.0blks, 47% au tir

 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top