Two-way player (basketball)

On dit d’un joueur que c’est un two-way player lorsqu’il est aussi bon en attaque et défense. Typiquement, certains des plus grands joueurs de tous les temps ne le sont pas du tout : James Harden, Stephen Curry ou… Dennis Rodman, tous ces joueurs ont fait d’un côté du parquet leur spécialité en délaissant un peu l’autre moitié du terrain. Les fans ou les observateurs ont parfois tendance à mettre en avant le fait que certains joueurs n’apportent pas du tout la même contribution en attaque qu’en défense, mais l’inverse peut aussi être vrai. D’autres joueurs sont eux connus et reconnus pour leurs qualités impressionnantes dans les deux rôles : Scottie Pippen, Hakeem Olajuwon, Sydney Moncrief.

Sans avoir besoin d’être une grande star dans les deux domaines, le two-way player rempli des besoins nécessaires à l’équilibre d’une équipe. Ciment entre le besogneux et l’artiste, il peut facilement devenir le facteur X d’une série de Playoffs. Demandez des nouvelles de Damian Lillard après avoir affronté Jrue Holiday en 2018 et vous comprendrez pourquoi. Le two-way player peut naturellement avoir des appétences des deux côtés du terrain ou arriver en spécialiste offensif/défensif et travailler sur ses défauts. En arrivant dans la Ligue, Kawhi Leonard était principalement un col bleu défensif sur le poste 3. C’est aujourd’hui l’un des joueurs les plus complets du monde. Lorsqu’il était rookie, Kevin Durant était le scoreur fou un peu gringalet, jusqu’à devenir un des meilleurs défenseurs sur les postes 3 et 4. Paul George, Jayson Tatum et Jimmy Butler peuvent aussi être des leaders des deux côtés du terrain.

Le profil de two-way player est très recherché en NBA et rares sont les joueurs capables de figurer dans les classements de meilleur défenseur de l’année et tout en haut du ranking des meilleurs scoreurs de la saison. A noter que selon les match-ups, un joueur peut décider de se concentrer davantage sur ses missions défensives ou sur le scoring en fonction des besoins de son équipe, le fait d’étant performant dans les deux domaines augmentant forcément la fatigue physique et mentale.

Révise ton alphabet et deviens bilingue en trashtalking avec le Lexique du TrashTalker

Liens utiles dans le lexique :

Source image : YouTube/Los Angeles Clippers


To Top