Green Room

On ne parle pas du film d’horreur mais d’un terme qui revient chaque année au moment de la traditionnelle cérémonie de la Draft NBA organisée au Barclays Center de Brooklyn. La Green Room, c’est l’endroit où les meilleurs prospects, accompagnés de leur famille et de leur agent, prennent place au pied de la scène où Adam Silver serre la main des joueurs sélectionnés.

Tel un cabaret, chaque jeune joueur s’installe donc autour d’une table juste devant la scène, en attendant de se faire appeler par le boss. Pour vivre ce grand moment, les futures stars de la NBA sont toujours munies dans la Green Room de leur plus beau costard, ou pas car le combo chaussures à paillettes, short de costume et veste rose bonbon est vraiment douteux. Mais attention, ils ne sont que 20 à avoir accès à cette fameuse Green Room. Le reste des prospects aura le droit de mater la cérémonie depuis les tribunes, voire de son canapé pour les étrangers ou ceux qui ont le moins de certitudes d’être sélectionnés. Pour choisir ces 20 privilégiés, la NBA demande en amont un Top 25 à chaque franchise et les 20 pépites les plus cités peuvent siroter leur petit cocktail dans le carré VIP.

Si les 20 joueurs présents dans la Green Room sont généralement choisis avant les autres, la Draft nous réserve souvent son lot de surprises. Chaque année, il y a toujours un ou deux joueurs qui vivent un grand moment de solitude en voyant leurs voisins de table être appelés sur l’estrade pendant qu’ils chutent en fin de premier tour et même plus loin. Et lorsque tous les autres ont quitté la Green Room, la réalisation prend un malin plaisir à zoomer sur le visage déconfit du joueur restant, seul avec sa famille au milieu de la salle. Malaise assuré.

On se rappelle ainsi de Bol Bol lors de la Draft 2019 Annoncé Top 5 de la Draft en début d’année, le fils de Manute Bol se blesse et manque une bonne partie de la saison avant son entrée en NBA. Retenu dans la Green Room malgré tout, il va vivre une soirée cauchemar. Snobé par toutes les franchises du premier tour, il se retrouve seul avec son costume façon Spiderman. Il quitte même la salle en début de deuxième tour avant de revenir pour être appelé en 44è position. Awkward…

Révise ton alphabet et deviens bilingue en trashtalking avec le Lexique du TrashTalker

Liens utiles dans le lexique :

Source image : ESPN


To Top