Sneakers Basket

P.J. Tucker, passion sneakers : focus sur l’empereur de la shoes en NBA

PJ Tucker sneakers 6 janvier 2022 2

C’est plus une collection, c’est un musée !

Source image : YouTube/eBay

Champion NBA avec les Bucks en 2021, P.J. Tucker a construit sa réputation sur sa générosité dans l’effort, son goût pour les barfights et surtout son amour pour les sneakers. Dans une autre vie c’est sûr, Pierre-Jean porterait une chemise à rayures et vendrait des pompes dans un magasin spécialisé. Focus sur l’empereur de la shoes dans la Grande Ligue !

Véritable boss de fin lorsqu’il s’agit de collectionner les paires de sneakers les plus rares du marché, P.J. Tucker a fait des chaussures de sport un véritable art de vivre. Aussi loin qu’il puisse se souvenir, sa première paire remonte à l’école primaire. Un mercredi, il réveille sa mère en trombe à 5h du mat’ pour aller faire la queue devant une boutique. La dernière Air Jordan 1 vient de sortir et il n’y a qu’une seule paire à sa taille. Il est hors de question pour lui que ces shoes ne terminent pas à ses pieds et il passera effectivement le reste de la journée à les montrer fièrement à tout son bahut. Vous pouvez ranger vos PlayStation ou autres iPhone, ce qui passionne vraiment P.J. ce sont les sneakers et toute sa vie tourne autour de ce qu’il porte à ses pieds. D’ailleurs, si vous vous posiez la question, sa philosophie est très claire : les chaussures sont faites pour être portées, peu importe leur rareté ou leur valeur sur le marché. C’est avant tout une forme d’expression et un bon moyen de socialiser avec d’autres freakies qui sont capables de reconnaître une paire au premier coup d’oeil. Si vous ne faites pas partie de ce groupe, vous ne pourrez sans doute pas réellement saisir l’importance des sneakers pour P.J. Tucker.

« Expliquer ma passion à quelqu’un qui n’est pas sneakerhead lui-même serait comme essayer de leur expliquer quelque chose qu’ils ne pourront jamais comprendre. Chaque paire a son histoire et nous affecte différemment. C’est ce qui rend ça magique. Les sneakers sont une manière de changer de personnalité ou de parler sans prononcer le moindre mot. »

Avec Pijay, on frôle le sacré dès qu’il s’agit de se chausser. Imaginez vous un peu, posséder plus de 1000 paires différentes, avec des modèles en double, en triple, voire bien plus, toutes rassemblées dans un grand loft dédié à leur stockage. Bonjour le casse-tête pour choisir quoi porter en quittant la casa de bon matin sans arriver en retard à l’entraînement. On ne parle même pas des déplacements sur plusieurs jours où il est carrément obligé de préparer un travel bag habituellement utilisé par une équipe entière, uniquement pour transporter les paires qu’il a prévu de porter sur et en dehors des parquets durant ces quelques jours. Evidemment, avec un record personnel de six chaussures différentes portées lors d’un seul match, chaque rencontre nécessite une savante logistique. Sa collection qui ne cesse de croître devient même un peu lourde à assumer pour un seul homme, lui qui a accumulé plus de 5000 sneakers à force d’heures de recherche et d’achats sur eBay et en magasin depuis 15 ans. C’est simple, il a palpé plus de paires qu’il n’a marqué de points en NBA en 11 ans de carrière.

« Cela devient difficile de toutes les porter. Il n’y a pas assez de jours dans l’année pour cela. »

Il est tellement expert dans son domaine qu’il arrive même à surprendre les joueurs de qui il porte les pompes. Un jour de 2016, alors qu’il joue avec des AJ5 Shawn Marion à Charlotte, une voix s’élève des tribunes pour lui demander où il les avait débusquées. La question ne serait pas si étonnante que cela s’il ne s’agissait pas de Michael Jordan en personne, propriétaire de la marque et bien curieux de savoir où il pouvait lui-même se procurer ce précieux modèle. Car c’est bien là que se trouve toute la beauté de cette passion : choisir le modèle qui fera mouche en fonction de l’occasion. C’est ainsi que, qualifié pour se rendre dans la bulle d’Orlando avec les Rockets à l’été 2020, il s’est débrouillé pour faire acheminer 91 paires de sneakers chez Mickey, sans compter la vingtaine de paires achetées pendant cette quarantaine forcée. A un moment, sa chambre d’hôtel était tellement remplie qu’on aurait plutôt dit un hangar de stockage Nike, son fidèle équipementier.

Mais à force d’en apprendre toujours plus sur la passion de P.J. Tucker pour les sneakers, une question nous brûle les lèvres : combien l’intérieur lâche-t-il dans ses pompes chaque année ? On le sait, les prix ont vite tendance à s’envoler, surtout avec le système de raffle avec des drops en quantité limitée. D’autant que l’actuel joueur du Heat l’a suffisamment répété, il porte tout ce qu’il achète et ne recherche donc des modèles qu’à sa taille. Si aucun chiffre global n’est disponible à ce jour pour évaluer la collection complète de cet acheteur compulsif, on sait pas exemple qu’il a lâché un peu plus de 200 000 dollars pour des shoes lors de la saison 2017–18 à elle seule. En même temps, avec 106 paires différentes portées en 99 matchs, à Houston cette année-là, il a eu de quoi faire chauffer la carte bleue.

Parmi toutes les paires qu’il a portées sur les parquets au cours de sa carrière, retenons notamment quelques pépites parmi les plus belles de la ligne Air Jordan, la Air Jordan 4. On l’a ainsi vu jouer avec les Travis Scott x Air Jordan 4 “Cactus Jack” en 2018, ou plus récemment s’échauffer avec la Eminem x Carhartt x Air Jordan 4 la saison dernière. De plus, il met un point d’honneur à posséder toutes les AJ1 qui existent sur le marché, et il y en a un joli paquet. En avant-match aussi, il sait attirer les objectifs des appareils photo lors de la traditionnelle arrivée dans les couloirs de l’arène. Rien que lors des derniers Playoffs, il s’est notamment fait remarquer avec les Dior x Air Jordan 1 High, les Nike Dunk Low “Kasina”, les Nike SB Dunk Low “Pigeon” ou les Nike Air Force 1 Low “Questlove”.

Durant ses temps libres, la recherche de sneakers représente l’une de ses activités principales. P.J. Tucker avouait ainsi qu’il passait plus de 4 heures par jour à se tenir informé des sorties et à faire ses emplettes sur le Web lorsqu’il a un day off. Pendant le confinement, il en a même profité pour ouvrir son propre sneakers shop à Houston : The Better Generation. On parle donc de la passion d’une vie et cela mérite bien quelques caprices, surtout avec plus de 50 millions de dollars de salaires amassés dans sa carrière selon Basketball Reference. Alors quand les Nike Mag “Back To The Future” ont été proposées à la vente, il n’a pas hésité à débourser 36 000$ dans le cadre d’une vente pour une association caritative. Mais la pièce suprême de sa collection lui a coûté presque… 8 fois plus. Pour célébrer son premier titre de champion obtenu avec Milwaukee l’été dernier, il s’est ainsi fait un « petit » plaisir en s’offrant une paire de Air Jordan 1 personnalisée par The Shoe Surgeon d’une valeur de 250 000$. Cette dernière affiche 2020 diamants enfermés dans 150g d’or blanc au niveau du Swoosh couplé à une petite languette. Cette fois pas de doute, P.J. Tucker est bien le sneaker king.

Si vous voulez lui faire plaisir pour son anniversaire le 5 mai prochain, c’est donc avec une paire de sneakers en pointure 48,5 (ou 14 pour les US) qu’il faudra se pointer devant chez P.J. Par contre, bon courage pour trouver un modèle qui n’est pas encore en sa possession. Sinon, vous pourrez toujours vous rincer l’oeil sur son compte Instagram en admirant des modèles portés dont vous ignoriez même l’existence et qui feront tourner les têtes de tous les sneakerheads.

Sources texte : Complex, eBay, ESPN, Sports Illustrated, Complex, Boardroom, Sneakernews, Basketball Reference

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top