Bulls

La “Joakim Noah Night” aura lieu cette nuit à Chicago : soirée en hommage à une icône des Bulls, et on pèse nos mots

Joakim Noah 28 octobre 2021

Jooks, son numéro 13, ses dents du bonheur, sa philosophie de guerrier… Plein de symboles que Chicago compte bien célébrer cette nuit.

Source : YouTube

En ce 28 octobre 2021, Joakim Noah va vivre sa meilleure vie. Il est mis à l’honneur par les Bulls à l’occasion du match Chicago – New-York, deux villes et deux franchises chères à Jooks. Pour patienter avant le début de cette “Joakim Noah Night”, on fait monter la mayonnaise !

Numéro 13, chignon attaché comme un barbare, paire de coq sportif vissée aux pieds et en avant pour distribuer des baffes toute la soirée. Pas de doute, le tableau est clair comme de l’eau de roche, nous parlons bien de Joakim Noah version Bulls. Une histoire commencée au soir de la Draft 2007 où le pivot était sélectionné par les Taureaux en neuvième position. L’idylle va durer neuf saisons pendant lesquelles chacun y trouvera son compte. Combatif, intelligent, polyvalent et surtout débordant d’énergie et d’intensité, le fiston de Yannick devient vite une coqueluche à Windy City, ramenant le chignon à la mode de 2007 à 2016. Portés par son duo avec D-Rose, les Bulls vont briller notamment au début des années 2010. Meilleur bilan de la Ligue à l’issue de la saison 2010-11 avec 62 victoires pour 20 défaites, Jooks pourrait avoir une bague au doigt si sa route n’avait pas croisé les trois amigos du Heat en Finale de la Conférence Est. Et si D-Rose ne s’était pas blessé ? Et si, et si, et si… Noah a tout de même bien garni son armoire à trophées dans l’Illinois. Deux apparitions au match des étoiles (2013 et 2014), une nomination dans la All-NBA First Team en 2014, sans oublier un trophée de Defensive Player Of the Year lors de l’exercice 2014. Toujours cette année-là, il termine quatrième de la course au MVP derrière KD, LeBron et Blake Griffin. Pas mal non ?

C’est l’ensemble de son œuvre qui est mis à l’honneur ce soir. Les Bulls ont choisi une date tout sauf anodine pour sortir les maillots siglés du 13. Ce soir, Chicago reçoit New York, la deuxième franchise de Joakim. Gamin, le natif de la Grosse Pomme, rêvait de porter le célèbre maillot bleu et orange. Le bonhomme est du genre à réaliser ses rêves, il l’a donc fait de 2016 à 2018. Une histoire qui s’est mal terminée pour le Frenchie, entre blessures, altercations et G League. Ces mauvais souvenirs seront refoulés ce soir à Chicago, comme toi et tes potes au Macumba le samedi. Hommage du public, des franchises, de ses anciens coéquipiers et coachs (Billy Donovan était son entraîneur à Florida), la fête promet d’être belle. Dans le lot on comptera évidemment Derrick Rose, Taj Gibson et Tom Thibodeau, arrivant tout droit de NY avec le survêt pour fêter leur vieux pote Jooks. Des belles retrouvailles auxquelles participeront aussi Carlos Boozer, qui a l’air toujours aussi méchant, et Luol Deng, qui est toujours aussi bien payé par les Lakers. De l’émotion, un beau match entre deux équipes qui font un gros début de saison, D-Rose de retour à Chicago. Bref, tout est réuni pour fêter Joakim Noah, l’ambiance promet d’être folle et on a déjà hâte d’y être !

De la nostalgie, des retrouvailles, des numéros 13 et des supporters en coq sportif qui pleurent, ce sera la norme cette nuit à Chicago pour la “Joakim Noah Night”. Alors on met le réveil… et on savoure !

Source Texte : Chicago Bulls.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top