Raptors

Les Raptors perdent Kyle Lowry et Serge Ibaka en plein road-trip : allez hop, tous sur les épaules de Pascalou

Kyle Lowry Toronto Raptors

La gueule de Lowry depuis le banc quand il va voir Siakam tourner en 40-15-5 sur la quinzaine.

Source image : NBA League Pass

En déplacement dans l’Ouest sauvage, les champions en titre doivent continuer à surfer sur leur bon début de saison (6-2) pour rentrer au Canada avec un bilan largement positif. La première étape de leur road-trip a été aisément validée à New Orleans mais les Raptors y ont laissé des plumes avec les blessures de Kyle Lowry et Serge Ibaka. 

Les hommes de Nick Nurse démarraient une grosse série de déplacements à l’extérieur ce vendredi. Bonne nouvelle, les Canadiens se sont imposés en patron contre les jeunes Pelicans (122-104). Mauvaise nouvelle, deux cadres de l’équipe se sont retrouvés à l’infirmerie au milieu du deuxième quart-temps. Le meneur de jeu et coeur de la franchise, Kyle Lowry, souffre d’une fracture du pouce gauche et devra manquer au moins deux semaines de boulot selon ESPN. D’abord sorti après avoir pris un coup, le numéro 7 était quand même revenu sur le terrain pendant trois minutes avant la pause, le temps pour la gachette de rentrer deux tirs longue distance supplémentaires. Après cela, le meneur a quitté une nouvelle fois ses coéquipiers, pour de bon. Serge Ibaka sera également tenu éloigné des parquets. Le poste 4 s’est foulé la cheville droite dans le second quart-temps lui aussi et sa période d’indisponibilité n’est pas encore connue. Des blessures qui sont de mauvais augure en vue du calendrier très compliqué qui attend les Raptors. Ça commence dés ce soir avec un match chez les Lakers, de quoi ranimer le traumatisme LeBronto pour la franchise canadienne. Et demain, back-to-back ultra corsé chez les voisins Clippers et les retrouvailles avec Kawhi.

Fred VanVleet et Pascal Siakam devraient récupérer quelques minutes de leurs copains coincés à l’infirmerie. Il faudra se mouiller la nuque et se préparer à du très gros Spicy P, qui devrait avoir feu vert au niveau des responsabilités en attaque. Le MIP en titre a démarré la saison de la plus belle manière, avec des statistiques monstrueuses et un impact gigantesque sur le terrain. Les moyennes comptables de Pascal sur la saison 2019-20 ? 27,9 points, 9,3 rebonds, 3,6 assists, 51,9% au tir, 41,3% de loin et 95% aux lancers-francs ! Le Camerounais est dominant. De quoi fermer les quelques bouches qui crachaient sur le montant du contrat signé cet été. Le natif de Douala justifie totalement les espoirs placés sur ses longues épaules. Et le joueur est très clairement en train de se revendiquer comme un des meilleurs joueurs de la Conférence Est. C’est pour l’instant bien lui qui devrait représenter les Raptors au All-Star Game en février. C’est encore loin, certes, mais Siakam est de loin l’option numéro 1 de son équipe. Et les projections des responsables des Raptors sur le moyen terme à l’égard de leur jeune pépite, doivent déjà commencer à murmurer les doux mots de « franchise player ».

Les blessures de deux piliers du roster que sont Kyle Lowry et Serge Ibaka sont fâcheuses pour Nick Nurse. Surtout en l’état actuel du calendrier. Jouer les deux superpuissances de Los Angeles en deux jours s’annonçait déjà compliqué avec la présence du meneur titulaire et de Air Congo, la mission prend une autre dimension dorénavant. Mais au-delà des objectifs comptables fixés à la fin de ce gros road-trip, les Raptors vont peut être pouvoir tester Spicy P dans des conditions encore plus extrêmes. Au programme pour l’ailier camerounais, LeBron James/Anthony Davis et Kawhi Leonard. le genre de double affrontement qui peut faire criser la plupart des joueurs de la Ligue, même les plus coriaces soient-ils. Seulement, Pascal ne semble pas de nature impressionnable. C’était lui l’an dernier, encore pas mal méconnu du reste de la NBA, qui avait su s’imposer comme starter dans le roster qui irait gagner le titre final. C’est bien lui qui avait tué le Game 6 des Finales avec un floater lâché sans sourciller. 

Source texte: ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top