One-on-One

Gueulante de Jean-Pierre Siutat : la France n’a pas eu de représentant de son gouvernement à la Coupe du Monde, tout un symbole

jean pierre siutat

« Je trouve qu’avec ce qu’on a fait et ce que nos joueurs ont fait sur ces 15 jours de compétition, cela méritait un vrai engagement. »

Source image : TrashTalk

Président de la Fédération Française de Basketball, Jean-Pierre Siutat était remonté ce lundi. Content, fier de ses Bleus, mais remonté. Médaille de bronze certes, mais quelle exposition médiatique ? Et quelle représentation gouvernementale sur place ? Un coup de gueule en deux parties, qu’on vous propose en détail sur TrashTalk après avoir discuté avec le prési autour d’un café.

On avait personne pour nous représenter. Autre constat, tout aussi clair et indéniable. En introduction du point presse réservé aux médias avec l’équipe de France médaillée ce lundi, Jean-Pierre Siutat félicite ses joueurs mais il profite également de l’occasion pour envoyer second appel d’alerte. Un cri, une gueulante, pour que les choses changent. Après s’être exprimé sur le manque d’investissement des chaînes publiques qui ne diffusent pas les Bleus en clair, Siutat en lâche une pour les instances politiques françaises qui n’ont tout simplement pas fait le déplacement.  Comment se fait-il que l’EDF n’avait pas de figure politique sur place, quand tous les autres pays en avaient au moins une ? TrashTalk a fait le point sur ce sujet. Histoire qu’on sache, aussi, où se situe le problème.


Coup de gueule en deux temps. Je n’avais pas du tout conscience de ce manque de représentation française et gouvernementale sur place à la Coupe du Monde. Si j’ai bien compris, il y a une grande réunion pro-FIBA entre représentants qui a eu lieu en Chine, au sein de laquelle il y a eu des représentants de différents pays… et la France n’a pas été représentée, c’est bien ça ?

Exactement. Il y a deux choses. Premièrement, la Chine a beaucoup investi sur cette Coupe du Monde. Xi Jinping (président de la république populaire de Chine) a reçu le comité exécutif de la FIBA, il a assisté à la cérémonie d’ouverture, et il a suivi la compétition avec une bonne connaissance du basket, ainsi qu’une forte volonté de développer le sport dans son pays. Ils ne font pas ça uniquement pour faire un coup, ils veulent que cela se développe. Derrière, on a vu le président de la république des Philippines venir, on a vu d’autres ministres venir, on a vu Angela Merkel qui était dans les parages et si l’Allemagne s’était qualifiée pour le tour suivant elle avait prévu d’y aller. Après, dans toutes les salles on a vu des ministres des sports venir, on a vu des ambassadeurs, d’Europe et du monde entier. L’Argentine, quand on a joué contre eux, l’ambassadeur argentin est venu me voir et il m’a dit, « mais vous avez quelqu’un…? » et je lui ai dit que non, nous n’avions personne.

En perspective de ce qui va se passer en janvier prochain, avec la NBA qui sera à Paris avec le match entre Bucks et Hornets, est-ce qu’il s’agit d’un problème de représentation concernant le basket FIBA ? Parce que, personnellement, je m’attends à de la représentation et des acteurs politiques qui se montrent en janvier prochain. Donc s’agit-il du basket FIBA ? Ou du basket en général ?

Ce n’est pas à moi qu’il faut poser la question. Moi je n’ai rien contre la ministre des sports (Roxana Maracineanu), mais je sais qu’elle part au Sénégal demain et qu’elle va visiter Diambars avec l’académie NBA qui est sur place. Elle n’y va pas pour ça, dans le cadre de sa visite elle va visiter ça et c’est très bien. Mais c’est bizarre. Un exemple tout simple. Concernant les filles, on savait que l’équipe de France de football allait jouer à Rennes. Moi j’ai décidé d’aller à Rennes avec les filles pour faire un match de préparation. Et on va profiter de l’occasion pour faire une réunion entre les deux équipes, c’est vachement sympa pour la promotion du sport féminin. Et j’ai dit à la ministre qu’il fallait qu’elle vienne, car cela pouvait être bien. Bon, au bout du compte cela ne s’est pas fait. Elle est quand même venue faire les tables rondes, pour le foot, alors que le soir on jouait avec l’équipe de France de basket. Et je comprends la mécanique, mais nos clubs ne comprennent pas, nos bénévoles ne comprennent pas.

Cela demande du temps, et des efforts évidemment.

Oui, alors après la NBA c’est autre chose. Beaucoup vont certainement se faire voir. Je sais qu’Emmanuel Macron à juste titre a déjà reçu la NBA dans le cadre d’une signature d’un contrat LNB, et c’est bien. Du moment que cela aide notre sport, moi je suis pour. Je n’ai aucun problème avec ça. Mais après, je trouve qu’avec ce qu’on a fait et ce que nos joueurs ont fait sur ces 15 jours de compétition, cela méritait un vrai engagement.


Remerciements : Jean-Pierre Siutat, FFBB, Raymond Bauriaud

1 Comment

1 Comment

  1. Durantula

    18 septembre 2019 à 9 h 53 min at 9 h 53 min

    Il est vrai que je comprend pas comment dans une compétition aussi importante que le mondial il n’y est personne pour venir représenter, très déçu.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top