One-on-One

Le Top 30 des joueurs de la saison régulière sur TrashTalk : LeBron James (#12) !

LeBron James

En fait, c’était pas si mal Cleveland.

Source image : NBA League Pass

Trente jours, trente coups d’œil dans le rétroviseur sur trente joueurs qui ont laissé leur empreinte sur la saison 2018-19. Alors que les Finales NBA battent leur plein, retrouvez le classement made in TrashTalk des plus grands acteurs de la dernière régulière. Six mois de compétition intenses notamment marqués par plusieurs performances historiques : c’est l’heure de faire les comptes !

Trois critères principaux ont été sélectionnés pour établir cette hiérarchie des meilleurs joueurs de la saison régulière 2018-19, avec un ordre d’importance minutieusement défini, comme vous pourrez le voir ci-dessous. Le classement a ensuite été élaboré en fonction des avis de tous les membres de la rédaction, pour former une moyenne du rang final. Ainsi, le Top 30 de cette saison respecte à la fois les responsabilités d’un joueur, sa production quotidienne, et son impact sur les résultats de son équipe.

  1. Les statistiques individuelles
  2. Les statistiques collectives
  3. Leadership au sein de la franchise

Ce système permet notamment de départager certains clients, lorsque ceux-ci ont des tâches nettement différentes. Par exemple, un D’Angelo Russell aura plus de pression et de poids dans la victoire des siens qu’un DeMar DeRozan dans son rôle de co-leader aux Spurs. Du coup, si leurs statistiques pourront être similaires, ce qui les départagera sera le bilan collectif ainsi que le rôle au sein de l’équipe. Sans plus attendre, on prend la direction de Los Angeles pour découvrir notre client du jour !

___

# Statistiques individuelles 2018-19 : 27,4 points, 8,5 rebonds, 8,3 assists et 1,3 interception à 51% au tir et 33,9% de loin en 35,2 minutes.

# Résultats collectifs : 37 victoires pour 45 défaites, 10ème de Conférence.

# Meilleur match de la saison (vs Portland, le 14/11) : 44 points, 10 rebonds, 9 assists et 3 contres à 13/19 au tir et 5/6 de loin.

Même si on associe les mots LeBron James et all-time dans environ une phrase sur deux, l’exercice 2018-19 restera tout de même celui de l’échec pour le King. Arrivé chez les Lakers pour continuer d’écrire sa légende, la première saison du numéro 23 à Los Angeles ne s’est pas exactement passée comme prévue. Déjà, il y a eu cette blessure lors de la victoire des siens à l’Oracle Arena le jour de Noël. Un coup d’arrêt inédit dans la carrière du Cyborg que l’on pensait devenu incassable avec le temps. Ensuite, il y a eu l’épisode de la trade deadline, le quadruple MVP implorant Magic et Rob Pelinka de lui offrir Anthony Davis, peu importe le prix. Finalement snobé par les Pelicans, LBJ a décidé d’activer le mode Playoffs durant le dernier mois de saison régulière pour éviter l’humiliation de ne pas terminer dans le Top 8 pour ses débuts dans la Conférence Ouest. Mais si on ne doute pas de sa concentration, on ne peut que constater le fail à l’arrivée. Quoi qu’il en dise, le Chosen One a n’a pas réussi à stabiliser les Lakers qui ont paru plus bordéliques que jamais cette saison. Ce sera sûrement différent l’an prochain, mais sa série de huit Finales NBA consécutives prend fin et ses statistiques individuelles n’y changeront rien.

Pour découvrir le Top 30 au complet c’est par ici !

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top