News NBA

Mike Budenholzer et Terry Stotts nommés coachs du mois de février : quelqu’un y voit une objection ?

Terry Stotts

Logique quand on regarde le mois de février des Bucks et des Blazers.

Source image : YouTube

Comme au début de chaque mois, la NBA distribue les bons points aux joueurs mais aussi aux coachs. Pour février, Mike Budenholzer et Terry Stotts ont logiquement été récompensés par la ligue. 

Les Bucks raflent tout en ce moment. Ça gagne presque tous les soirs, Giannis Antetokounmpo a remporté le titre de joueur du mois et Mike Budenholzer a fait de même pour celui de coach. Forcément, quand vous finissez février avec un bilan de dix victoires (dont sept succès en autant de matchs à l’extérieur) pour seulement une défaite, difficile de ne pas être récompensé. Avec Budenholzer aux commandes, les Bucks sont devenus une machine collective redoutable derrière les exploits du Freak, et l’une des meilleures équipes de la ligue en attaque comme en défense. Et ce qui est vraiment flippant, c’est que les Daims semblent monter en puissance, eux qui sont aujourd’hui seuls en tête de la NBA avec 48 victoires au compteur pour 14 revers. L’arrivée de Nikola Mirotic, qui a été intégré intelligemment par coach Bud, porte déjà ses fruits et celle de Pau Gasol va apporter de l’expérience pour les Playoffs. C’est la deuxième fois d’affilée que Mike Budenholzer remporte le titre de coach du mois. Mérité !

A l’Ouest, Terry Stotts a guidé son équipe de Portland vers six victoires en neuf matchs, soit le meilleur bilan de la conférence sur le mois de février à égalité avec Houston. Et ça, ce n’est quand même pas rien, d’autant plus que les Blazers ont dû se taper un certain nombre de matchs à l’extérieur à travers un road-trip assez compliqué. Après avoir battu Golden State à la maison juste avant le All-Star Weekend, Portland a affronté Brooklyn, Philadelphia, Cleveland et Boston, à chaque fois sur le parquet adverse. Résultat, quatre victoires en patron, et un podium qui se rapproche. Les Blazers sont aujourd’hui quatrièmes de l’Ouest avec 38 victoires pour 24 défaites, juste derrière Oklahoma City (38-23). Outre les résultats, on sent vraiment une équipe de plus en plus complète et équilibrée, avec évidemment le duo Damian Lillard – C.J. McCollum à l’arrière, mais aussi un secteur intérieur très intéressant avec un Jusuf Nurkic toujours solide et un Enes Kanter qui a déjà pris ses marques dans sa nouvelle équipe en sortie de banc. Bref, ça tourne bien et c’est là aussi mérité pour Terry Stotts.

Petite mention quand même pour Steve Clifford, à la tête d’une belle équipe du Magic en février, et pour le coach des Rockets Mike D’Antoni, qui possédait également des arguments. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top