Rockets

Officiel : Nik Stauskas et Wade Baldwin IV envoyés à Indiana mais bientôt coupés, c’est quoi ce genre de vie depuis trois jours ?

Nik Stauskas

Les mecs sont devenus des explorateurs.

Source Image : Youtube

Passés de Portland à Cleveland dimanche derniers, Nik Stauskas et Wade Baldwin IV se sont retrouvés au Texas chez les Rockets la nuit dernière. A peine le temps de s’installer qu’ils sont déjà renvoyés chez les Pacers. Les pauvres garçons vont bientôt s’installer ensemble mais pas dans l’Indiana puisqu’ils vont être immédiatement coupés.

Quelle vie que mènent les deux compères. Trimbalés comme des poubelles au quatre coins du pays en même pas une semaine, ils seront passés par 4 franchises différentes avant de se retrouver sans emploi. Honnêtement vu le rythme sur lequel les joueurs sont partis, on abandonnerait le basket pour se concentrer sur le tour du monde le plus rapide de l’histoire : ils peuvent le faire seulement si Nik quitte son fauteuil roulant. Ou alors on n’est pas au courant mais ils ont en fait monté leur propre start-up de transports à travers les États-Unis.

Pas de contreparties annoncée encore, on ne sait toujours pas ce que récupèrent les Rockets dans le deal mais en attendant, ils envoient avec les deux jurés du Guide du Routard 2019 un second tour de Draft. Indiana récupère donc seulement un petit pick puisqu’ils vont couper l’arrière et le meneur. Hormis leur situation très drôle pour nous, on espère que les deux petits trouveront des nouveaux points de chute, si possible ensemble pour que la love story continue encore et encore car ce n’est que le début (de leur voyage) d’accord d’accord. Francis Cabrel ne pourra rien pour eux mais des équipes pourraient être intéressées par le profil notamment de Stauskas. Un petit arrière qui shoote un peu en sortie de banc, qui pourrait trouver un point de chute dans une équipe qui cherche à faire les Playoffs comme Philly par exemple. Pour Wade Baladé Baldwin, ça sera plus compliqué de trouver une équipe, lui qui n’a jamais rien prouvé durant le peu de temps de jeu qui lui a été accordé. Quitte à voyager, on lui conseille d’aller se promener vers la Chine, coin plutôt sympa où il pourrait s’éclater assez facilement.

Les valises ne sont pas encore vidées qu’elles doivent être refaites pour repartir. Pas cool comme situation mais le plus dur est passé puisqu’ils sont désormais libres de signer où ils veulent. Allez les gars, posez-vous et soufflez un coup.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top