Pelicans

Les Pelicans ne veulent pas transférer Jrue Holiday : envoyez lui de la force, le pauvre garçon va bientôt se retrouver tout seul en Louisiane

Jrue Holiday

Quand on t’annonce un duo de choc Jrue/Jahlil.

Source Image : NBA League Pass

Grand ménage de printemps prévu d’ici peu par les Pelicans. Anthony Davis voulant bouger, les dirigeants de NOLA en ont du coup profité pour mettre tous les autres joueurs de leur roster sur la liste des transferts. Tous ? Non un seul irréductible résiste encore et toujours au raz-de-marée emportant tous ses copains hors de l’effectif : Jrue Holiday.

On vous en parlait il y a quelques jours, les Pelicans ont donc rendu disponible E’Twaun Moore, Nikola Mirotic et Julius Randle depuis l’annonce d’Anthony Davis, mais la question qui ressortait de cette nouvelle était : quid du cas Jrue Holiday ? Et bien nous avons notre réponse grâce à ce bon vieux Woj qui nous a sorti une bonne petit info de derrière les fagots comme il en a l’habitude. Et devinez quoi ? Les Pels n’ont aucune envie de laisser partir leur second meilleur joueur. Une évidence me direz-vous, mais en même temps pourquoi garder un joueur alors que tout le reste de l’effectif est susceptible de bouger d’ici jeudi soir 21 heures en France. Dell Demps s’accroche à Jrue comme à une moule à son rocher et veut intégrer le combo guard dans sa reconstruction. Signé sur 5 ans pour 126 millions de dollars à l’été 2017, on comprend que le management de la franchise de la Nouvelle-Orléans n’aie pas envie d’abandonner le projet, d’autant plus que le joueur deviendrait le visage majeur de la franchise si AD venait à quitter le navire rapidement. Puis pour une bonne reconstruction, des vétérans solides et des joueurs d’expérience sont toujours nécessaires, et l’aîné de la fratrie Holiday correspond bien à ce profil puisqu’il entre dans sa neuvième année dans la Grande Ligue. Il serait donc le complément quasi-parfait à une jeune star en plein développement comme Jayson Tatum par exemple, même si cet exemple n’est que pur hasard. On comprend donc tout à fait la volonté des dirigeants de garder leur meneur avec eux et d’essayer de construire un effectif en le gardant en place.

Le petit problème pour les Pels c’est que la volonté du joueur pourrait être tout autre. Comme il l’a précisé il y a très peu de temps Anthony Davis est « 90% de la raison » pour laquelle il est resté à New-Orleans en 2017. Un véritable cauchemar pour lui, donc, de voir son partenaire de pick-and-roll et plus que ça, son pote, avoir envie de se barrer. Monsieur Vacances pourrait avoir envie d’en faire tout autant dans cette situation, et on le comprend. Attendre dans le bayou en pleine force de l’âge dans une équipe en pleine reconstruction avec un GM dont les capacités peuvent être remises en doute, Jrue n’a peut-être pas le temps pour ça. A bientôt 29 ans, il pourrait considérer qu’il est temps pour lui de trouver une équipe bien plus à même de le faire jouer des grands moments de Playoffs, d’autant plus qu’il a le niveau pour. L’un des meilleurs défenseurs de la Ligue à son poste avec de très bonnes capacités de création et un shoot de loin à peu près potable, de nombreuses équipes en rêveraient. Il serait facilement la troisième option offensive d’une équipe possédant deux autres stars à l’intérieur et sur l’aile. Mais pour l’instant Jrue ne rompt pas, malgré les appels des sirènes, il reste attaché au mât de son navire et ne fait aucune déclaration sur son possible avenir. Et c’est ça qui nous plaît chez Jrue car en plus d’être un monstre défensif sous-estimé par la plupart d’entre nous, il est aussi un joueur humble qui n’a jamais fait de bruit ou ne s’est plaint de sa carrière, on parle de basket là, dans une ère où la sur-médiatisation entraîne de nombreux joueurs à s’exprimer presque un peu trop souvent (même si ça nous amuse quand même beaucoup).

Jrue est parti pour rester à New-Orleans et peut-être sera-t-il récompensé de son attitude un jour dans sa carrière. En attendant, les offres risquent de pleuvoir du côté de la Louisiane malgré son long et lourd contrat car il est un joueur de calibre All-Star ou presque.

Source : Adrian Wojnarowski

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top