Rockets

Clint Capela a fait découvrir la Suisse au Thunder : 16 points, 23 rebonds sur la tête de Steven Adams

Clint Capela

Le deuxième meilleur joueur des Rockets cette saison, c’est lui.

Source image : Youtube

Cette nuit, le Beard Man et les Rockets accueillaient Brodie, Paul George et le Thunder pour le Christmas Day. Belle victoire au finish pour les Texans (113-109) et l’occasion de confirmer tout le talent d’un joueur dont on ne parle pas assez : Clint Capela.

16 points, 23 rebonds contre l’une des meilleures défenses de la Ligue (numéro un au défensive rating, six aux points encaissés) et en se coltinant Steven Adams, clairement pas le dernier en terme de référence défensive, ça en dit long sur la perf’ sortie cette nuit par Clint Capela. La montagne suisse des Rockets a encore franchi un cap cette saison et fait désormais partie des meilleurs à son poste. Ce qui est incroyable avec Swiss Bank c’est qu’il fait tout bien, sans donner l’impression de le faire, entendez par là qu’on remarquera toujours la technique d’un Jojo poste bas ou la défense d’un Marc Gasol mais Capela c’est le joueur qui fait le taf sans jeu flashy, et en matant les chiffres au réveil tu te dis « ah oui merde, il les a sali en fait ».

Le Thunder est la deuxième équipe de la Ligue aux rebonds, ils en prennent presque 49 par match, et pourtant Clint Capela en a pris 23 sur leur truffe, en se permettant d’en gober dix offensifs soit trois de plus que le total de Steven Adams… sur la soirée entière ! Surtout CC15 n’a pas un rôle très kiffant dans l’effectif des Rockets : sur le match de cette nuit, il marque la moitié de ses points sur des rebonds offensifs et les seuls ballons d’attaque qu’il a sont des caviars majoritairement orchestrés par James Harden sur pick and roll. Pourtant ses stats personnelles sont encore en hausse par rapport à la saison passée : 3 points de plus, 1,2 rebond supplémentaire et il passe même un peu mieux. Au vu du début de saison d’un Chris Paul surpayé et d’un Eric Gordon particulièrement maladroit, il n’y a pas à se casser la tête très longtemps, la seconde option des Rockets c’est lui. On pourrait même espérer qu’il gagne encore en responsabilités offensives puisque son pourcentage au shoot est excellent : 16ème pourcentage de la NBA mais surtout premier pourcentage pour un joueur qui prend plus de 10 tirs par match avec 63,5%.

Jusqu’où sa progression pourra-t-elle le mener ? Vers le match des étoiles dans deux mois ? C’est loin d’être gagné puisqu’Anthony Davis malgré sa quatorzième place avec les Pelicans sera inévitablement choisi et les coachs ne pourront pas ignorer Nikola Jokic, premier à l’Ouest avec Denver, si celui-ci n’était pas choisi par les fans. En outre, les ailiers sont maintenant mis dans la même catégorie que les intérieurs aussi LeBron, PG et Kevin Durant auront des places réservées. Il faudra peut-être attendre encore un peu pour voir le pivot bondissant chez les All-Stars. En tout cas, son contrat de 90 millions sur cinq ans passent désormais comme une belle affaire pour Daryl Morey et ses sbires et au vu de la complicité affichée avec Harden, le duo pourrait faire les beaux jours des Texans pendant bien longtemps.

Clint Capela est l’un des grands bonhommes du Christmas Day et ça fait parler. Alors que les votes pour le All-Star Game vienne de s’ouvrir, trouvera-t-on une place pour le pivot des Rockets ? Si Roy Hibbert a pu en être deux fois, on aime à croire que Swiss Bank devrait y arriver, et peut-être plus rapidement qu’on ne le croit. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top