Warriors

Désolé pour la concurrence, Klay Thompson souhaite faire toute sa carrière chez les Warriors

Klay Thompson

Sous contrat prolongé avec les Warriors depuis 2014, Klay Thompson sait qu’il sera agent-libre dans un an et demi. Mais ce n’est pas quelque chose qui l’effraie, car le Splash Bro sait déjà ce qu’il veut : rester, à tout prix.

Enfin, « à tout prix« , disons simplement que le sniper est du genre à faire la liste des priorités bien en avance, et tout en haut de celle-ci se trouve une prolongation à Golden State. Secrètement, aux quatre coins de la Ligue, la free agency de 2019 et donc de Klay est un moment très attendu car capable de briser un groupe all-time. Stephen Curry étant sous contrat longue-durée, Draymond Green également, Kevin Durant préférant la jouer safe, c’est bien Thompson qui est souvent pointé du doigt comme étant le plus « capable » de faire ses valises et enfin obtenir un shine individuel plus grand ailleurs, mais l’intéressé n’a pas l’air plus tenté que cela. Par le passé, Klay avait déjà rendu hommage à Manu Ginobili en soulignant cette acceptation d’un rôle moindre pour un succès longue-durée. Ce modèle, l’arrière semble vouloir le copier en permettant à Golden State de continuer à rouler sur la compétition, et que lui envoie des prunes de 8 mètres d’octobre à juin chaque saison. C’est donc auprès du Mercury News que Thompson s’est récemment exprimé, en mettant bien les points sur les i. Certes, la free agency arrive et le All-Star sera le premier à observer ses différentes options, mais qu’on ne commence pas à dire quoi que ce soit sur les envies de Klay : prolonger, tel est son désir numéro 1.

“Bien sûr, j’ai toujours dit ça. Jouer toute sa carrière pour une franchise est clairement spécial. Vous avez si peu de joueurs qui ont été capables de le faire dans quelconque sport professionnel. C’est un vrai objectif personnel, j’espère que tout ira dans ce sens. […] C’est dans tellement longtemps (sa prochaine free agency). Tout ce que je peux faire pour rester avec les Warriors sera mis en priorité. Et en priant le Seigneur, j’espère que cela se fera. Si ce n’est pas le cas, je n’y pense même pas en fait.” – Klay Thompson

“Il a clairement montré son importance ici. C’est tout simplement impossible de nier son importance dans le groupe. Il n’y a pas beaucoup de joueurs qui peuvent faire ce qu’il fait, tout en étant aussi collectif et humble.” – Bob Myers

Le GM des Warriors sait très bien ce qu’il dit et ce qu’il fait, ses propos ne sont pas exagérés. Comment ne pas secouer sa tête, en réalisant qu’un des meilleurs tireurs de toute l’histoire est également un des meilleurs défenseurs extérieurs au monde ? Klay, aussi discret soit-il, est le coéquipier idéal pour quelconque star. Roi des missions défensives sur les gros attaquants, suffisamment introverti pour ne pas demander de lumière trop éblouissante, sa solidité sur les terrains apporte une sérénité quotidienne à Golden State et c’est limite si son importance peut parfois dépasser celle de ses autres coéquipiers plus « reconnus ». C’est en cela que les théories de départ pour enfin se faire cirer les pompes étaient avancées, mais Thompson ne veut pas agir ainsi. La vraie question, finalement, c’est de savoir comment le mariage pourra durer… financièrement parlant. On évoquait KD, Curry et Draymond sous contrat, mine de rien les deux derniers toucheront près de 60 millions de dollars par saison jusqu’en 2020 (75 si on ajoute Iggy), et c’est sans parler de l’ami Durant dont le coup de pouce réalisé cet été ne pourra s’éterniser. La petite trentaine à Kevin, et on se retrouve vite devant une situation où Klay devra faire un effort sur son salaire, chose qui ne semble pas inconcevable sur le papier. Il sera simplement intéressant de voir si la lassitude du même challenge et dans la même équipe fera son petit effet, et si quelconque chute potentielle en Playoffs influencera le sniper.

Dans tous les cas, on sait clairement quelles sont les envies de Klay Thompson aujourd’hui. Pas besoin de faire de grosses pub ailleurs, vendre plus de pompes ou de maillots : il le fait déjà avec les Warriors, et il enfile les bagues avec quelques records. Comment ne pas vouloir rester…?

Source : Mercury News

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top