Jeux Olympiques

La Serbie explose l’Australie 87 – 61 : la marche était trop haute pour les Boomers

Les Australiens sont passés com-plè-te-ment à côté de leur demi-finale. Séduisants depuis le début de la compétition, ils n’ont marqué que 14 points en première mi-temps. La Serbie ne s’est pas faite priée et a bien profité du cadeau pour les massacrer…

Le match a été plié en une mi-temps. Une mi-temps où l’Australie a oublié comment mettre des paniers, à un point quasi-comique. Une mi-temps finie à 14 points, qu’aucun des joueurs NBA de la sélection n’a su relancer. La Serbie n’est pas du genre à laisser passer ce genre de cadeau et a tranquillement laminé puis écrabouillé les Boomers. Juste hallucinant. 

La revanche du match de poule s’annonçait palpitante : d’un côté des Serbes expérimentés et rompus à ces joutes de haut niveau, de l’autre des Australiens surprenants qui ont tout écrasé sur leur passage en poule, et même inquiété Team USA. Sauf que les premiers ont joué la première mi-temps, mais pas les seconds. D’entrée de jeu, les joueurs de Djordjevic sont fidèles à eux-même : sérieux, appliqués, et très bien organisés défensivement. Les Kangourous ont quant à eux la tête à la session de surf qui les attend sur Copacabana. Résultat, 8 – 0 d’entrée, ce qui force leur coach à prendre un temps-mort après seulement deux minutes de jeu pour stopper l’hémorragie. Néanmoins, ils continuent à s’empaler sur la défense européenne sans qu’aucun de leur joueur ne fournisse de solution. La magnifique circulation de balle développée depuis le début de la compétition est complètement bloquée. Leur défense se remet progressivement en route, mais pas de bol pour eux, le génial Milos Teodosic est dans un bon jour et a décidé de prendre le jeu à son compte. Les Boomers ont la tête à l’envers, à l’image du patron Andrew Bogut qui vise Jean-Michel Tribune en début de possession, sans même que la défense Serbe ne mette de pression… Résultat, les vices-champions du monde mènent 16-5 à la fin du premier quart. Leurs adversaires n’ont scoré que 5 points, à 2/15 aux tirs !

Forcément, on se dit que les Australiens vont se réveiller au deuxième quart et ils d’aillers rentrent sur le parquet avec le visage qu’on leur connaît. Mills plante une bombinette puis Bogut mange le jeune Jokic en défense sur deux actions d’affilée. En 1 minutes 40, ils sont remontés à -6 et Djordjevic est obligé de prendre un temps-mort. La tête est enfin à l’endroit, et les choses sérieuses peuvent commencer… ou pas. Tout d’abord, Teodosic est énervé et enchaîne les tirs et les passes décisives avec une facilité déconcertante. Mais surtout, les Boomers ont décidé de passer au travers de leur demi-finale, tous, en même temps. Il faut donner du mérite à l’excellente défense serbe, mais dans ces proportions, ça tient plus du sabordage qu’autre chose. Baynes manque des hooks tout cuits, Bogut balance un airball à deux mètres du panier, Dellavedova brique sur son flotteur… Même Mills, meilleur scoreur de la compétition, n’y arrive pas et balance un monstrueux sous-marin depuis le parking, à 1 minute de la pause. L’Australie est en plein cauchemar, à 6 sur 29 aux tirs. La Serbie, elle, est toujours aussi appliquée, prend son temps, et défend dur, pour mener 35-14 à la mi-temps.

Ce n’est pas dans la culture du basket Serbe d’épargner un adversaire à terre. Les Boomers ont trébuchés d’entrée de jeu, mais les joueurs de Djordjevic ne sont pas du genre à se détendre et à s’exposer à un comeback. Alors même si les champions d’Océanie reviennent des vestiaires avec une agressivité retrouvée et balancent un alley-oop pour Bogut dès la première action, les Serbes ne lâchent pas leur proie. Là où les Australiens doivent forcer leur jeu, eux jouent avec patience, cherchant sans cesse le meilleur tir. Le meneur du CSKA Moscou fait parler son instinct de tueur, et annihile tout espoirs naissant chez les jaunes et verts. Les joueurs de Djordjevic font sauter la défense et ont encore accentué leur avant à 66-38 à la fin du troisième quart. Le quatrième quart-temps n’est qu’une jolie balade pour les Serbes, et une pénible marche pour les Australiens. L’écart continuent à osciller autour des 30 points et les entraîneurs n’ont tellement rien à dire aux temps-morts que ça en est triste. Clairement, tout le monde attend la fin du match, qui délivre les Boomers de leur calvaire sur le score de 87 à 61.

Les Australiens se sont complètement écroulés, et ne semblaient tout simplement pas prêts à jouer une demi-finale olympique. Cette raclée pourrait laisser des traces, et faciliter la tâche des Espagnols en vue de la médaille de bronze. Après avoir réalisé une compétition de très haut niveau, c’était hallucinant de les voir à ce niveau, finissant le match à 33% aux tirs… Les Serbes ont parfaitement joué le coup, en profitant pleinement de la panne australienne, qu’ils ont en grande partie provoquée. Teodosic a balancé 22 points et 5 passes en 22 minutes, tout en calmant le moindre frétillement des Boomers.

Le groupe de Djordjevic s’offre donc une médaille garantie et l’occasion de remporter le titre face à Team USA. La force collective est là, mais il faudra également que les génies Teodosic, Bogdanovic ou encore Jokic s’accordent pour jouer leur meilleur basket en même temps. Dans tous les cas, ils ne pourront faire pire entame de match que les Australiens aujourd’hui…

Source image : francetvsports

Source : fiba.com

Source : fiba.com

 

Source : fiba.com

Source : fiba.com

Cliquez pour commenter

0 Comments

  1. Thierry D

    20 août 2016 à 6 h 09 min at 6 h 09 min

    La belle osmose qui a permis aux aussies de jouer à 200% de leurs possibilité à connu une petite panne. Quand tu n'as que 2 scoreurs dans ton équipe, qu'ils n'y sont plus et que les Serbes ont pris un minimim le temps de souter… et bien tu te crashes gentiellement. Dommage car ça ne récompense pas leur beau parcours et c'est peu probable qu'ils reviennet à nouveau à 200%…

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top