Rockets

Chinanu Onuaku est déjà une légende : le lancer à la cuillère fait son grand retour en NBA

Chinanu Onuaku

On savait qu’il reviendrait un jour et qu’on pourrait se régaler, mais c’est aujourd’hui officiel : le lancer à la cuillère sera en NBA la saison prochaine.

On était prévenus. On savait, après l’avoir suivi à Louisville, qu’il allait importer sa signature dans la Ligue. Hier soir, Chinanu Onuaku a participé à son premier match de Summer League, de quoi faire le buzz en direct de Vegas.

La question était de savoir, quand est-ce qu’un joueur allait se lancer, et qui allait justement s’y pencher. Le fameux lancer à la cuillère, spécialité de Rick Barry et qui a permis à la gâchette de proposer des pourcentages fabuleux dans l’histoire (89,3% en carrière) avait disparu du circuit depuis des siècles et personne ne voulait vraiment tenter l’aventure. Trop la honte, criaient certains géants. Peu efficace, scandaient certains. Et pendant que DeAndre Jordan ou Andre Drumond enchaînaient les briques, Chinanu Onuaku était lui en train de bosser, patiemment, avec Rick Pitino. Une suggestion faite par le légendaire coach de Louisville, qui a été immédiatement acceptée par l’intérieur : si tu veux améliorer tes pourcentages, tente la cuillère.

En NCAA, le changement n’était pas fabuleux, notamment car il faut de la répétition au quotidien et une routine qui se mette en place afin de voir les résultats les plus crédibles. Mais à près de 60% de réussite (58,9), Onuaku était loin de faire partie de l’immondice mondiale chez les intérieurs, un paquet de baraques tournant autour des 50% en saison chez les pros. Il y a trois semaines, on l’avait vu se faire sélectionner par les Rockets, en 37ème position de la Draft. Aujourd’hui ? Il est conscient que le buzz sera permanent le concernant, dès qu’une faute sera réalisée sur lui. Car déjà, à Lousville, son arrivée sur la ligne était accompagnée par une bronca indescriptible, qui plaisait justement à l’intéressé. Cette fois, les caméras seront encore plus nombreuses et chaque tentative regardée avec bonheur. Le lancer de melon est de retour en NBA, et Dieu sait si ça fait plaisir.


Source image : Vine

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top