Pelicans

22 points et 9 rebonds pour Alexis Ajinca cette nuit : mode beast on, ça promet pour les Playoffs

On n’attendait pas forcément ce Pelicans-Pacers comme le main event de la nuit mais en se penchant un peu sur la rencontre, on s’est finalement rendu compte que de belles choses se passaient à la Bankers Life Fieldhouse. Notamment pour notre Alexis national, auteur cette nuit de son season high.

Son « record » cette saison était jusque-là de douze unités, un exploit atteint à deux reprises face à Boston et à OKC. Une saison de plus passée dans l’ombre imposante d’Anthony Davis mais également ternie par de petits pépins physiques en tous genres, parfait finalement pour envoyer un nouvel opus bien timide aux États-Unis… 4,3 points et 3,9 rebonds par match, un rôle insignifiant et une cote qui ne monte pas, voilà finalement l’état des lieux bien triste cette saison pour un joueur sous contrat avec les Pels pour encore trois ans et qui devra faire plus pour ne pas servir de monnaie d’échange lors d’un prochain trade… « Faire plus » comme par exemple envoyer plus souvent le genre de perfs qu’il a tapé cette nuit face aux Pacers, le Stéphanois ayant bien assumé sa place dans le starting five d’Alvin Geentry avec 20 points à 10/20 et 2/2 aux LFS, 9 rebonds et 2 passes, avec le scalp de Ian Mahinmi en prime dans le choc franco-français de la nuit.

Une belle perf donc qui, on l’espère, en appelle d’autres dans une fin de saison qui peut lui permettre de se faire plaisir compte tenu des blessés à NOLA et du WTF habituel dans les rotations à cette période de l’année, surtout pour une équipe qui n’a plus rien d’autre à jouer que les numéros du Keno le soir en rentrant au tel-hô. A suivre donc, en espérant aussi qu’il ne se fera pas piquer la vedette à chaque fois comme hier soir, puisque l’on rappelle au passage que le jeune Myles Turner a fêté dignement son vingtième anniversaire en cognant les Pels quasiment à lui tout seul avec 24 points à 11/17, 16 rebonds et 3 blocks dans un match finalement remporté par les hommes de Frank Vogel 92-84. Une victoire qui permet aux Pacers de rester plus que jamais dans la course aux Playoffs au moment d’aborder la dernière ligne droite de la régulière, alors qu’on suivra pour notre part avec attention la fin de saison d’Alexis, en espérant qu’il s’évertue à jouer un peu pour sa pomme histoire d’évacuer la frustration d’une nouvelle saison compliquée.

Allez Alexis, objectif vingt tirs par match jusqu’au 14 avril. On s’en fout gros, t’es payé pour ça et quand tu tires ça rentre alors fais-toi plaisir.

Stats Pels PacersStats Pacers Pels

Source image de couverture : rmcsports.fr – AFP

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top