Blazers

Damian Lillard incendie le Thunder : 31 points dont 17 dans les trois dernières minutes

Arrivant vers la fin d’un match plutôt bien maîtrisé au Moda Center de Portland, le Thunder menait de 8 points (103-95) à un peu plus de trois minutes du gong final. Cela commençait à sentir bon la 27ème victoire pour Russell Westbrook, Kevin Durant et consorts. Mais c’était sans compter sur Monsieur Damian Lillard car le money time c’est SON moment et l’Oregon c’est SON Jardin. C’est compris ? 

Enfin, de toutes façons pour ceux qui n’avaient pas encore capté, la démonstration fut tout aussi fabuleuse que cinglante. Oui 17 points en trois minutes, c’est cinglant. Un truc de cinglé quoi. A 3’06 du terme, « Dame » envoie un tir primé et ramène les siens à 5 unités (103-98). Ce à quoi Russell Westbrook répond immédiatement (105-98) avant que Lillard ne remonte la balle pour s’arrêter un mètre derrière la ligne et boum, un deuixième 3-points (105-101). Le ping pong continue, Westbeast fonce, découpe la défense adverse et marque un lay-up (107-101). « Quel insolent ! » se dit alors Lillard. « Je vais lui apprendre la vie moi. Allez tiens, c’est pour toi ça mon Russell » (107-104). Steven Adams subit une faute de C.J. McCollum et plante seulement un de ses deux lancers. Nous en sommes à 108-104 oour le Thunder. C’est alors qu’Allen Crabbe reçoit un bon ballon de son pote C.J. et le transforme instantanément en tir primé (108-107). Fâché, Westbrook repart à l’attaque tête baissée mais Lillard fait faute sur lui tout de suite. Deux lancers et deux points de plus pour OKC (110-107). Loin de se décourager, les Blazers repartent à l’attaque. C’est vMcCollum qui tient la balle et il trouve un certain… Lillard, esseulé derrière l’arc, qui ne se fait pas prier pour faire trembler les filets. 110 partout ! A cet instant, le Moda Center, pardon, tout Portland rugit alors tellement fort qu’on en a frémi jusque dans notre beau pays.

Temps-mort. Le Thunder revient à la charge mais Al-Farouq Aminu pique la balle des mains de Serge Ibaka. La balle arrive dans les mains de ce bon Damian. Il la remonte, Westbrook est là juste en face de lui. Petit shimmy shake en plantant ses appuis et Lillard envoie une bombe qui fait encore mouche ! 113 – 110. L’Oregon est debout. Il reste une minute à jouer car oui, tout cela vient de se passer en l’espace de… deux minutes !! Le Thunder va alors cafouiller plusieurs possessions et se retrouver incapable de marque, obligé de faire faute. Et c’est sûr Lillard que ça tombe. Autant de vous dire que le meneur au sang glacé ne va pas se faire prier pour ajouter deux points à son escarcelle et ainsi achevé les hommes de Billy Donovan. Victoire 115-110 pour les Blazers et gros message passé par le numéro zéro avec au total 8 tirs rentrés depuis le parking pour 31 points accompagnés de 9 passes décisives et 7 rebonds. LOURD. Ni Westbrook (25 points, 15 caviars et 9 rebonds) ni Kevin Durant (28 points) n’ont pu y faire quoi que ce soit.

Le Thunder reste troisième de l’Ouest et les Blazers dixièmes mais, une fois de plus, Damian Lillard a prouvé qu’une franchise pouvait se construire autour de lui et qu’en cas de fin match compliquée, sa clutchitude ne connaît aucune limite. Aucune…

Le coup de chaud de Lillard

Duel d’OVNI Westbrook/Lillard

boxscore thunder

boxscore blazers

Source image : twitter /@CSNNW

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top