Grizzlies

Matt Barnes plante le tir le plus WTF de la saison : milieu du terrain, au buzzer, pour la gagne !

Matt Barnes

Matt Barnes est officiellement devenu le Président de la Ligue Mercredi Panzani, en rentrant le shoot le plus improbable de ce début de saison : hallucinant.

Cela fait des semaines qu’on cherche un Président pour nous représenter lors de chaque Mercredi Panzani, autant vous dire que la recherche a été interrompue hier soir en voyant Matt Barnes lâcher la plus belle bombe de l’année : voilà ce qu’on appelle avoir une grosse brouette !

Thomas Heurtel, nous entends-tu ? Si le meneur tricolore est vénéré sur l’Hexagone pour sa capacité à envoyer de la belle cartouche dans le money-time, Matt Barnes va probablement avoir droit à un coup de téléphone de la part du frenchie quand on voit ce qui s’est passé ce mercredi à Détroit. Dans un match qui était pourtant à portée de main des Pistons, Marcus Morris possédant la balle en tête de raquette afin de mettre à mort les Grizzlies, l’improbable s’est produit en l’espace de quelques secondes. Déjà, il fallait que l’ailier loupe son tir, ce qui a été validé sans problème. Ensuite, il fallait qu’Andre Drummond loupe un rebond offensif, ce qui s’est produit pour la dernière fois en 1999 mais qui a bien eu lieu sur cette action. Après, la gonfle devait retomber dans les mains de Matt Barnes, et il fallait que Memphis ne prenne pas de temps-mort… avec six secondes à jouer, trois time-out disponibles et un public s’arrachant déjà les cheveux. Vous en voulez davantage ? Très bien.

Une fois que ces étapes étaient validées, représentant déjà un mini-miracle connaissant la raquette des Grizzlies et surtout leur capacité à rentrer des tirs de loin, il fallait que Barnes aille au panier ou prenne une décision rapide. Du genre, prendre un tir, en courant, sur une jambe, du milieu du terrain, avec un Dave Joerger dans les vapes et un Marc Gasol en larmes. Forcément ! Il fallait bien le prendre ce foutu tir, en pleine soirée Mercredi Panzani, avec une équipe de Memphis ayant reçu une gifle à domicile, la veille, face au Thunder. Barnes ? Dans sa salle de bain, le vétéran lâchera donc son ogive sans hésitation, persuadé que cette action serait la meilleure pour son équipe. Si ça ne rentre pas, on peut refaire l’histoire et se dire qu’il y avait environ 427238 autres possibilités. Sauf que chez Matt, même quand il s’agit de prendre sa bagnole pour aller faire la bise à Derek Fisher, tout est possible. Le Palace retient son souffle, le temps s’arrête, les fans du Tennessee ferment leurs yeux et l’histoire est en marche : ficelle, ficelle, ficelle. Reggie Jackson est abattu, Andre Drummond n’en croit pas ses yeux, Stan Van Gundy cherche de l’oxygène et tout le monde se rassemble autour de Barnes pour le féliciter. Le féliciter d’un tir pris depuis Jupiter, pour la gagne, pour une victoire si précieuse aux Grizzlies en se souvenant du massacre de la veille. Incroyable, inimaginable, impensable.

Et les gens se demandent encore pourquoi on appelle cette soirée le Mercredi Panzani ? Hier soir, Matt Barnes a tout simplement créé la définition du concept en une action. Pourquoi se prendre la tête avec des temps-morts et des systèmes, quand tu peux te croire sur un playground et troller la compétition : merci l’ancien, on attend déjà la semaine prochaine avec impatience.

Source image : YouTube

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top