Pelicans

Pelicans – Warriors, débrief du Game 4 : un petit sweep et puis s’en va pour New Orleans

Devant une salle plus timide que lors du Game 3, les Pelicans n’ont rien pu faire face à Golden State et sortent prématurément de ces Playoffs au bout de quatre manches (109-98). Ils rejoignent ainsi les quatorze franchises non-qualifiées pour le tournoi final en vacances. Sweep !

Les Warriors avaient gardé un mauvais souvenir de leur entame de match jeudi dernier au Smoothie King Center et se sont donc appliqués à ne pas la reproduire cette nuit. Rapidement en tête grâce à un Draymond Green particulièrement tranchant – auteur de 10 des 13 premiers points de son équipe à 4/4 au tir – les Californiens terminent très fort leur premier quart-temps. Stephen Curry a gardé la main chaude depuis le Game 3 et répond à Anthony Davis par des banderilles à trois-points. Golden State bascule en tête à la fin de la première période : 31-24.

Ça repart de plus belle dans le second quart-temps et Shaun Livingston assure le show en délivrant un bijou de no-look pass pour Draymond Green afin d’offrir 10 unités d’avance à Golden State (43-33). Les starters ont eu le temps de se reposer et Stephen Curry est rejoint dans son jardin par son frère, Klay Thompson, lui aussi très adroit derrière l’arc. L’exécution offensive des Warriors est limpide (3 turnovers en première mi-temps) et l’adresse est au rendez-vous (56,8% au tir et même 64,3% derrière l’arc au bout de 24 minutes). À la pause, seuls Éric Gordon (19 points, 3 passes) et Anthony Davis (19 points, 6 rebonds) peuvent tenir le rythme imposé par les visiteurs qui s’échappent au score (67-54). « Dray » et les « Splash Brothers » culminent déjà à 55 points à eux trois à 20/29 au tir.

C’est à peine si les Warriors se relâchent à la sortie des vestiaires et Stephen Curry, encore lui, assure le spectacle au scoring mais aussi à la passe avec une offrande par dessus l’épaule pour Harrison Barnes. Comme souvent depuis le début de cette série, le jeu se muscle un peu et Bogut écope rapidement de sa quatrième faute du match. Steve Kerr décide alors de jouer small ball avec Draymond Green (22 points, 10 rebonds et 8 assists) au poste 5. Les contre-attaques s’enchaînent pour Golden State qui dominera allègrement ses adversaires du soir dans ce domaine (20 points à 0). Les Pelicans sont au plus mal et ne trouvent pas de solution en attaque mis à part le mono-sourcil (36 points, 11 rebonds et 3 blocks) qui devient seulement le quatrième joueur de l’histoire à tourner à plus de 30 points et 10 rebonds lors de ses quatre premiers matches de Playoffs. Ils accusent un retard de 21 points à la fin du troisième quart-temps (88-67).

New Orleans va alors jouer son va-tout pour tenter de réitérer l’exploit des Warriors datant d’il y a deux jours. Les locaux vont rapidement passer un 9-0 à leurs adversaires (88-76) et le public se prend à rêver d’un come-back miraculeux. Mais les efforts d’Eric Gordon sont vains alors que Stephen Curry (39 points, 9 assists et 8 rebonds à 11/20 dont 6/8 du parking) enfonce le clou longue distance. C’est trop peu, trop tard pour les Pelicans qui vont finalement s’incliner 109 à 98, concédant ici leur quatrième défaite consécutive synonyme de vacances d’été pour les joueurs de Louisiane.

Les Warriors s’imposent sans trop de difficulté au Smoothie King Center et concluent ce premier tour avec la manière. Grâce à ce sweep témoignant de leur supériorité sur les Pelicans, les héros de l’Oracle Arena s’assurent quelques jours de repos bien sentis alors que Portland et Memphis bataillent en ce moment même dans l’Oregon. C’est la première fois depuis leur dernier titre en 1975 que les Dubs balayent leurs adversaires 4 à 0 dans une série au meilleur des 7 manches. De bon augure avant la suite de la compétition pour les protégés de Steve Kerr.

Boxscores

Boxscores

Cliquez sur l’image pour l’agrandir.
Source : NBA.com

Calendrier de la série

Game 1 : New Orleans @ Golden State, (99-106).

Game 2 : New Orleans @ Golden State, (87-97).

Game 3 : Golden State @ New Orleans, (119-123).

Game 4 : Golden State @ New Orleans, (109-98).

Source image : montage via Twitter

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top