Pistons

Une « énergie nouvelle » à Detroit : retour sur le Media Day 2014 des Pistons

Avec un effectif très proche de celui qui a déçu la saison dernière, les Pistons retrouvaient hier la presse pour le traditionnel Media Day d’ouverture du camp d’entrainement. La grosse nouveauté est bien entendu à chercher au niveau du staff, avec Stan Van Gundy qui a pris les commandes du sportif à Motor City. En insufflant une « énergie nouvelle » aux anciens de la maison, comme de nombreux joueurs se sont plus à rappeler. Retour sur les événements marquants de cette conférence sur l’environnement.

À Detroit, c’est le recyclage qui prime : on prend les mêmes – ou presque – et on recommence, en espérant que SVG fasse mieux que ss prédécesseurs. En tout cas, il devrait commencer différemment. Exit les trois grands titulaires et avec de nombreuses minutes communes sur le parquet. S’il réfléchit toujours sur le moyen d’optimiser le rendement de la triplette Andre Drummond – Greg Monroe – Josh Smith, il a déjà fait un choix fort : « Moose » devrait être sur le banc pour débuter les matchs.

SVG a dit que Josh Smith jouera 4, en particulier au début du camp et ensuite il commencera à travailler avec Josh en ailier shooteur sur quelques minutes avec le temps…

Il a d’ailleurs également précisé que Greg Monroe jouerait pivot, ce qui signifie probablement un temps de jeu réduit pour lui derrière Andre Drummond, titulaire indiscutable et franchise player.  La photo du pseudo Big 3 local est sans équivoque : pas de Moose, mais Brandon Jennings, Josh Smith et Dre.

media day des Pistons

Le Big 3 des Cavs ? Même pas peur.
Source : Mike Mulholland – MLive.com

Le nouveau boss des Pistons croit en son équipe mais il va falloir du boulot, et enfin un peu de continuité. La valse des coaches, bien que danse à la mode à Detroit, doit laisser la place à une vraie politique sportive que Stan Van Gundy incarne.

SVG : il ne s’agit pas de supprimer les mauvaises habitudes. Si vous jouez pour 3 coaches en 2 ans, c’est dur de prendre des habitudes, point.

Pas complètement faux. Pourtant nous étions tout de même persuadés que « J-Smoove » en avait pris une qui consistait à balancer des parpaings à mi distance ou 3 points. Par contre Brandon Jennings lui n’avait jamais pris celle de défendre de manière consistante match après match. Mais après avoir pris du muscle cet été, le meneur des Pistons est prêt à relever le défi.

Brandon Jennings est prêt pour les jours de match.

Avec D.J. Augustin en doublure, il y a de la vivacité et du shoot longue distance à foison sur le poste 1. Il ne faudra pas pour autant négliger la distribution. Avec l’âge, Jennings semble comprendre, lui qui a réalisé la saison dernière sa meilleure saison en terme d’assists (7,6 contre 6,1 en carrière).

Nous devons jouer les uns pour les autres.

Et pour Greg Monroe aussi, pour que le pivot puisse chopper son gros contrat l’été prochain. Les questions ont été fréquentes au sujet de son été agité, de la free agency à son incident « incontinence » au poste de police. Il espère laisser tout cela derrière lui et montrer un meilleur visage. Il est revenu pour la dernière fois sur son choix de signer son offre qualifiante et veut maintenant se concentrer sur la basket. Stan Van Gundy et le propriétaire Tom Gores ont aussi pu donner leur avis sur cet épisode, regrettant que « Moose » n’ait pas prolongé, mais respectant sa décision. Reste à savoir si ce respect signifiera squatter le banc de touche plus que de raison.

Media Day Detroit Pistons

Greg Monore n’a pas voulu prolonger ? On s’en bat les couilles, ça se voit ?
Source : http://www.detroitbadboys.com

Enfin, comment ne pas parler du colosse Andre Drummond, champion de la bonne humeur mais aussi de basket depuis son titre en Espagne. Son expérience avec Team USA doit lui faire passer un palier pour définitivement devenir le leader des posons malgré son jeune âge.

On tentera donc de faire du neuf avec du vieux à Detroit sous les ordres de Stan Van Gundy. Mais l’énergie est différente, ne l’oublions pas puisque Greg Monroe, Andre Drummond, Brandon Jennings, Kyle Single et même Tom Gores n’ont cessé de le répéter. Espérons pour eux que cela ne soit pas qu’un discours de façade et que SVG fera progresser son groupe collectivement, mais aussi chaque joueur individuellement. Relancer la franchise, ça sera toujours ça de pris. Et si ça fonctionne, SVG pourra essayer de faire de même avec la ville.

Source image de couverture : Instagram Detroit Pistons

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top