Kings

Le beurre et l’argent du beurre : Rudy Gay veut attendre avant une quelconque prolongation

Rudy Gay est peut être un homme plus intelligent que ce que nous pensions. Après ne pas avoir fait jouer sa clause libératoire, et par conséquent s’assurer un joli magot à hauteur de 19.3 millions de dollars pour la saison 2014-2015, l’ailier des Kings va cette fois ci prôner la patience avant d’apposer de nouveau son autographe sur un nouveau contrat.

Les Kings souhaitent déjà re-signer leur ailier pour l’année prochaine, tournant à 20.1 points, 5.5 rebonds et 3.1 passes en 55 matches sous leurs couleurs, mais Rudy ne semble pas encore décidé à prolonger l’aventure de ce côté de la Californie, probablement conscient que sa franchise est encastrée dans un mur depuis belle lurette déjà, et qu’il peut aspirer à une bien meilleure situation sportive, même s’il ne re-signera jamais un contrat aussi juteux.

« Je ne veux pas faire des histoires comme j’ai pu en faire avant, cette fois ci, je veux juste prendre mon temps. Je suis ouvert à toute discussion, mais je veux d’abord voir quelle direction va prendre la franchise »

Il faut dire que les Kings ressemblent à un joyeux bordel depuis une paire d’années maintenant, et que le moindre semblant de cohésion semblant se former dans cette franchise fut immédiatement brisé quelques temps plus tard. Il avait pourtant l’opportunité de faire jouer sa clause, tester le marché et donc discuter avec d’autres équipes, mais il souhaitait une année supplémentaire de « stabilité », notion toute relative lorsqu’un joueur évolue à Sacramento.

« Si j’avais fait jouer ma clause libératoire, c’était pour discuter avec d’autres équipes, et étudier leurs offres. Je ne dis pas que je ne vais pas prolonger, mais je souhaite peser le pour et le contre de chaque situation, je veux d’abord voir comment nous allons évoluer, nous améliorer pour pouvoir gagner le plus de matches possibles. »

Comprenez par là : « Je souhaite m’en mettre plein les poches mais je pense très sérieusement à me barrer de cet asile quand j’aurai enfin de quoi nourrir ma famille, parce que ça sent un peu le sapin chez les Kings ». Qu’on se le dise, si ça se trouve, Rudy Gay est peut être un génie incompris finalement.

source image : SMH.com
source texte : Bleacher Report via Real GM

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top