Suns

Contrat de mariage : Eric Bledsoe et les Suns sont enfin entrés en négociations

Il était déjà question de le prolonger dès son arrivée au pays du cactus, mais un an après, le nom d’Eric Bledsoe circule encore et toujours dans les rumeurs de transferts et de prolongations de contrats. L’indécision habite toujours le front-office des Suns, mais les deux parties semblent enfin disposées à entrer en négociation.

Il faut dire que l’ancien combo-guard des Clippers aura passé quasiment la moitié de la saison auprès des infirmières de Phoenix, et ce même si ses seuls 43 matches disputés auront été de très bonne facture avec 17.7 points, 5.5 rebonds et 4.7 passes décisives par match lors de la saison très surprenante de Phoenix, qui aura certainement envoyé quelques jeunes parieurs audacieux aux Bahamas dans un hôtel 5 étoiles.

Cependant, même si les dirigeants de l’Arizona sont forcément réticents à prolonger un joueur à la santé physique fragile, ils savent également que le « mini-LeBron » risque de recevoir des offres à la pelle, et que les équipes en quête d’un athlète vont se bousculer au portillon. Sacramento et Milwaukee se sont déjà mis sur les rangs, mais Bledsoe est agent-libre restrictif : Phoenix a donc la possibilité d’égaler n’importe quelle offre, ce serait triste de ne pas le faire étant donné le potentiel de cet espèce de mutant. Ils ont donc décidé de prendre les devants, et d’entamer les discussions avec leur joueur de 24 ans.

L’un des nombreux rayons de soleil des… Suns ne s’est pas révélé indispensable malgré tout, car Phoenix aura continué son incroyable saison même en l’absence de l’OVNI Bledsoe, mais imaginez un peu la gueule qu’aurait cette équipe s’il était allié à Goran Dragic sur la traction arrière, ajoutez à cela le rouquin Miles Plumlee, le voltigeur écervelé Gerald Green, ou encore des jeunes comme Alex Len et Dionte Christmas cadrés par des vétérans comme Channing Frye et Emeka Okafor, et vous obtenez une équipe qui ne fera plus rire grand monde à la rentrée. Voilà pourquoi Bledsoe peut légitimement prétendre à ce contrat de 70 millions de dollars sur 5 ans qu’il recherche, et voilà également pourquoi Phoenix devrait bien réfléchir à l’éventualité de lui offrir.

Toutefois, à l’instar de Lance Stephenson, Eric Bledsoe  ne devrait pas être fixé sur son sort de sitôt malgré son talent. En effet, à l’heure actuelle, il est suspendu aux choix de joueurs tels que Carmelo Anthony ou son grand frère LeBron James. Les négociations devraient quand même pouvoir se débloquer incessamment sous peu, et enfin révéler les intentions des Suns.

source image : Sports Kings
source texte : Bleacher Report

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top