Suns

Bledsoe clutchissime, Phoenix ne lâche pas !

Le match de la nuit dernière entre Suns et Pistons ne fut pas d’une grande qualité. Les Pistons ont été toujours aussi brouillon et les Suns n’étaient pas dans un grand soir au tir notamment derrière l’arc où cet horrible 4/16 a bien failli leur coûter la victoire. Heureusement pour les Cactus, ils possèdent dans leurs rangs un joueur qui sait sortir de sa boîte et faire la différence au bon moment.

Nous parlons ici bien sûr d‘Eric Bledsoe. Hier, ce n’était que le 6ème match du meneur depuis son retour de blessure et on ne peut pas dire qu’il était très en forme pendant les trois premiers quarts puisqu’à l’entame des dernières 12 minutes (73 – 71 pour Phoenix), Bledsoe n’affichait que 8 points au compteur… Les Pistons sont même passés devant de 4 points (81 -77) en tout début de 4ème quart, profitant des choix catastrophiques de Gerald Green. Enfin, en fait, les choix du bonhomme sont toujours assez curieux mais comme depuis le début de saison il rentre beaucoup de tirs, ça ne pesait pas trop. Hier, c’était un problème qui aurait pu coûter cher aux hommes de Jeff Hornacek.
Seulement voilà ! Les Suns sont lancés dans une course aux playoffs extrêmement serrée avec les Grizzlies et les Mavericks et le Mini-Lebron n’a pas l’intention d’être revenu de blessure juste pour finir la saison régulière. Il veut gouter à la post-season ! Et hier, il a fait ce qu’il faut pour maintenir son équipe à flots. Il a fait ce qu’un franchise player doit faire. Il a fait ce que Goran Dragic a fait pendant les deux mois et demi d’absence de son copain de la ligne arrière : il a porté les siens en attaque, il a pris ses responsabilités. Et intelligemment en plus ! Car Bledsoe a beaucoup de mal avec son tir extérieur depuis qu’il est revenu sur les parquets. Il en a conscience et donc, hier, quand Phoenix a eu besoin de ses points, Bledsoe s’est mis à attaquer le cercle des Pistons, encore et encore. Ainsi le Mini-Lebron a planté quelques lay-up acrobatiques, dont certains avec la faute, sur la tête des intérieurs de Detroit. Il est allé chercher des points sur la ligne de lancer-franc et s’est même permis un énorme 3 points en fin de possession à quelques minutes du terme ! Résultat : 15 points sur le seul dernier quart pour le jersey numéro 2 des Suns ! 

Quelques Highlights de Bledsoe

Dans le sillage de son Eric « Big Balls » Bledsoe, Phoenix s’est imposé (98 – 92) et a lancé un message clair aux copains de Dirk et de Marc Gasol :  » On est là les gars ! Ne comptez pas sur nous pour lâcher quoi que ce soit !  » signé : Jeff Hornacek, Eric Bledsoe et leurs cactus…

Highlights du match

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top