Grizzlies

Mike Conley encore au top hier soir, mais tout le monde s’en fout…

Depuis la blessure de Marc Gasol, Memphis est un bateau qui coule inexorablement vers le ventre mou de la Conférence Ouest, tiré vers les bas fonds par le gros poids de l’absence de l’Espagnol. Heureusement un petit bonhomme tient tout de même à flot les Oursons, à la force des bras, et ce bonhomme c’est Mike Conley, encore énorme hier soir dans la victoire face aux Suns.

Demandez à n’importe quel quidam ses 5 meneurs préférés dans la Ligue. Vous obtiendrez des Parker, des CP3, des Westbrook, Curry, Teague, D-Will… Mais jamais de Conley. En effet, à son arrivée dans la Ligue en 2007, la barbichette a déçu, peinant à s’imposer, qui plus est dans une Franchise qui n’a de glamour qu’Elvis Presley, c’est dire la bogossitude et l’attrait des jeunes fans pour les Grizz’… Seulement, après des années à bosser son shoot en scrèd,  Michel Conley est devenu depuis 2 saisons l’un des meneurs scoreurs les plus efficaces de NBA, dans l’ombre des superstars de la Ligue. Adroit donc, mais aussi quasiment inarretable quand il part à l’assaut du cercle pour finir en lay back ou avec un floater qui se rapproche aujourd’hui de la perfection (et des 2 mains s’il vous plait, prends ça Tristan Thompson…), il peut également jouir des écrans du gros Z pour exécuter le pick and pop à la perfection ou alors prendre un shoot à 6 mètres qui fait mouche de plus en plus souvent. Preuve en est cette nouvelle démonstration hier face aux Suns, sa deuxième sortie consécutive à 30 points ou plus.

Avec pourtant une production de 18 points et 6 assists par match cette saison, le barbichu sera encore surement privé du All Star Week End, la faute à un manque de sex-appeal évident de sa part et de celle sa Franchise.

Alors changement de cap ou carrière en dessous des radars? Sera t’il un jour reconnu à sa juste valeur? Rien n’est moins sur mais qu’il se rassure, si peu de gens se rendent compte du talent du gamin, il a déjà quelques fans dans la rédaction de Trashtalk!

 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top