News NBA

Papy fait de la résistance : Andre Miller sur les parquets jusqu’à 40 ans

Avec 15 saisons et 1 126 rencontres à son actif, Andre Miller vient d’annoncer qu’il ne comptait pas raccrocher les sneakers de si tôt. Une nouvelle qui ne fait pas forcément l’unanimité du côté du Pepsi Center.

À 37 ans, c’est avec une passion toujours inaltérée qu’il se livrait aux journalistes du Colorado hier, à l’occasion d’un practice de préparation de la réception des Spurs (ce soir à 3h00). Andre Miller est conscient que la rotation sera dense au poste de meneur cette saison avec Kryptonate et Ty Lawson notamment. Mais loin de s’en inquiéter, le Californien aime ce genre de challenge.

« Je pourrais toujours jouer 35 minutes par match. En revenant ici (il avait évolué à Denver entre 2003 et 2007), j’ai été ralenti. Je jouais 33, 34 minutes par match à Portland, puis j’ai été envoyé ici et j’ai dit que je voulais être un backup. Je sens que je peux encore jouer de nombreuses minutes, mais les équipes ont le dernier mot et je dois rentrer dans le rang. »

Toujours le premier à l’entraînement, Andre Miller a su préserver son physique tout au long de sa carrière et son record de 632 matches consécutifs sera là pour en témoigner. Un vrai Iron Man qui s’attire, par ce biais, les faveurs de tous les entraîneurs pour lesquels il a déjà pu évoluer. Brian Shaw n’y fera sans doute pas exception et semble déjà conquis par son meneur vétéran.

« Je pense qu’il a toujours quelque chose dans le réservoir. C’est une vraie question de savoir quel rôle il acceptera de jouer. Il est l’un des joueurs les plus sous-estimés de la Ligue depuis bien longtemps. Ce qu’il fait n’a pas l’air joli, mais c’est efficace. »

Mais, comme souvent, il reste une ombre au tableau. Très largement critiqué la saison dernière et lors des PlayOffs notamment, il semblerait qu’Andre Miller ne soit pas autant apprécié par son public que dans le vestiaire. Une situation face à laquelle il a choisi de botter en touche, plutôt que d’envenimer les rumeurs déjà insistantes quant à son possible départ.

« La saison dernière fût difficile. Nous nous sommes probablement brulés les ailes lors de la saison régulière. Et en arrivant en PlayOffs, nous n’avions plus les jambes pour jouer comme nous l’avions fait durant 82 matches. C’est compliqué. Mais je ne peux pas me soucier des rumeurs de transfert à mon sujet. Je fais mon travail chaque jour. Je n’ai jamais raté une rencontre en tant que Nugget. Je me moque de ce que les gens disent et je me concentre sur ma préparation et ce que je fais sur le terrain. »

Une sage décision de la part du vétéran qui aura donc à cœur de faire taire ses réfractaires cette saison bien sûr, mais aussi les deux qui suivront. Car oui, il l’a annoncé lui-même, Andre Miller sera de la partie jusqu’à ses 40 bougies au moins. Ensuite seulement, il sera temps pour lui d’envisager une reconversion de carrière. Longue vie Mister Miller !

Source texte : The Denver Post | Source photo : Chris Humphreys – USA TODAY

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top