3x3

Ice Cube et sa BIG3 League portent plainte pour diffamation : bienvenue sur le marché concurrentiel des ligues d’été

Ice Cube Big 3

On ne s’attaque pas à Ice Cube.

Source image : YouTube/Big3 Basketball

Apparue cette année, la BIG3 League opposait des anciennes stars de la NBA dans un championnat très médiatisé du 25 juin au 26 août. Problème, Ice Cube aurait volé le concept à la Champions League – rien à voir avec Mbappé, Neymar et ses potes. Des accusations qui n’ont pas plu au rappeur straight outta Compton.

L’idée a été accueillie avec un grand sourire par les fans de balle orange qui se préparaient encore à combler le manque d’images et de crissements de chaussures sur les parquets en s’enfilant des highlights et des Top 10 sur YouTube tout l’été. Des participants au système de Draft en passant par le choix des entraîneurs, rien n’avait été laissé au hasard pour cette première édition réussie de la BIG3 League remportée par l’équipe Trilogy coaché par Rick Mahorn. Le succès fut tel que le tournoi devrait prendre encore plus d’ampleur l’année prochaine. Mais comme tous les concepts qui marchent, l’organisation de la BIG3 League a dû faire face à une plainte de la part des fondateurs de la Champions League. La version cheap de la C1 de football n’a jamais vu le jour mais réclame 250 millions de dollars à Ice Cube et ses associés pour vol d’idée et des joueurs qui se seraient déjà engagés à participer au tournoi. Des accusations qui ont rapidement été démenties par la BIG3 League qui a décidé de poursuivre à son tour ses concurrents pour diffamation selon NBC Sports.

On ne s’en prend pas à Ice Cube comme ça. Le rappeur a fait savoir qu’aucun accord n’avait été passé entre les deux ligues et que les joueurs n’ont jamais été empêchés de participer à d’autres compétitions cet été. Pas de quoi ébranler l’institution venant d’être créée donc, les participants semblant également du côté de la BIG3 League. Mais cette petite guéguerre signifie surtout une chose : le marché des ligues d’été est juteux et la demande est forte pour voir des retraités se disputer un rebond avant d’aller chercher leur dentier sur le banc. L’idée n’est pas révolutionnaire mais l’engouement est là et la compétition estivale n’est pas prête d’être abandonnée. On tient peut-être un filon pour vaincre l’ennui lors de ces longues soirées de juillet sans basket.

Allen Iverson, Jason Williams, Charles Oakley n’ont donc pas fini de nous faire rêver balle en main. Mais la BIG3 League va plus loin puisqu’elle permet même à des joueurs de sortir de leur retraite en se faisant repérer par des franchises NBA. Longue vie à la BIG3 !

Source texte : NBC Sports

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top