Jazz

Jerry Sloan gravement malade : un nouveau combat pour la légende d’Utah…

Jerry Sloan

Aujourd’hui retraité et aperçu plus d’une fois dans les travées de la Vivint Smart Home Arena, Jerry Sloan va devoir affronter un combat terrible pour les années à venir.

L’information est tombée il y a quelques jours, plongeant évidemment les habitants de la planète orange dans une difficile position. Âgé de 74 ans et retraité du côté de Salt Lake City, l’ancien coach du Jazz a annoncé être gravement malade.

Parkinson. Démence à corps de Lewy. Deux maladies étroitement liées et qui n’augurent malheureusement rien de bon pour le stratège responsable de la période dorée à Utah, dans les années 90. On avait notamment vu Robin Williams disparaître de cette démence il y a quelques mois, l’acteur ayant lui aussi succombé des symptômes de cette maladie incurable. Inutile de partir sur un cours de médecine, sachez simplement que la démence à corps de Lewy et la maladie de Parkinson sont ce qu’on appelle des maladies dégénératives, dans le sens où elles font disparaître petit à petit des neurones majeurs situés dans le cerveau. C’est donc le coeur rempli de tristesse que la grande famille NBA a appris la situation médicale du coach au troisième plus grand totale de victoires en saison régulière (1221 victoires), lui qui a quitté la scène en 2011 après 23 saisons au Jazz, 26 au total avec son passage par Chicago. Continuant à faire ses activités quotidiennes, Sloan souhaitait simplement rendre cette situation publique car les premiers symptômes devenaient trop compliqués à cacher, notamment au niveau de la voix qui s’éteint au fil des semaines… C’est ce qu’il a fait cette semaine, auprès du Salt Lake Tribune.

 Je ne veux pas que les gens se sentent désolés pour moi.

L’image de la maladie de Parkinson est souvent liée aux tremblements incontrôlables, comme on a pu le voir par le passé avec des personnalités majeures tel Mohammed Ali et Jean-Paul II, sauf qu’il s’agit là de cas particuliers. S’il est généralement affirmé qu’on ne meurt pas forcément de cette maladie, les symptômes créés et les démences liées sont malheureusement responsables des décès recensés chaque année, en France comme ailleurs. Cette annonce publique nous rappelle tristement -aussi- ce qui était arrivé à Flip Saunders il y a quelques mois, l’entraîneur des Wolves devant quitter ses fonctions avant de s’éteindre quelques semaines plus tard… Immédiatement, de nombreux entraîneurs comme Steve Kerr ont pris le premier micro venu afin de témoigner leur soutien à l’ancien coach du Jazz dont le maillot est d’ailleurs retiré en tant que joueur chez les Bulls. Après les nouvelles peu rassurantes entourant Craig Sager sur le bord du terrain, c’est aujourd’hui derrière Jerry que les pensées les plus supportrices seront envoyées.

Aperçu hier justement du côté de la Vivint Smart Home Arena, Sloan a obtenu une standing ovation et devra désormais tenir bon face à un défi de taille. 

Source : ESPN

Source image : KLC

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top