Thunder

Le gars n’a pas le temps : Russell Westbrook claque un triple-double en 27 minutes, normal !

Russell Westbrook

Un nouveau petit triple-double pour Russell Westbrook, mais pas n’importe lequel puisque celui-ci était en seulement 27 minutes : plus vite, mieux c’est.

La vie est bien trop courte pour perdre son temps, donc autant agir à fond la caisse : voilà le credo par lequel vit Russell au quotidien, lui qui a encore fait péter la carte triple-double (12-11-10) en un temps record. Vingt-sept minutes, c’est de la pure folie…

On ne va pas en faire une brouette concernant la victoire du Thunder face aux Wolves, un duel de division qui avait déjà eu lieu plus tôt cette semaine et avait été remporté par la bande à KD, 101 à 96. Plutôt fâché par son inefficacité, l’ailier a justement souhaité remettre les choses en place en agressant les visiteurs dès le premier quart, l’écart gonflant au bout de 12 minutes puisque les hommes de Billy Donovan mèneront 31 à 17. Mais si Durant a tout de suite enfoncé la tête des loups dans la neige et a ensuite été bien épaulé par Dion Waiters au niveau du scoring (20 points pour le troisième meilleur arrière de l’histoire, sorry Dwyane), c’est bien Westbrook qui a fait la une en validant son petit triple-double de la semaine en moins de 30 minutes, une performance qui lui permet d’asseoir un peu plus sa domination dans lé département des ultra-précoces. En effet, avec 5 TD réalisés sous cette barre, l’extra-terrestre formé à UCLA mène la danse dans toute l’histoire et celle-ci n’est certainement pas sur le point de s’arrêter. Quand on le voit terminer certains quart-temps en 5-5-5 minimum et que le banc doit jouer un peu par pur souci de fatigue et de rotations, c’est à peine si on oserait envisager un futur triple-double bouclé en première mi-temps, ce qu’il n’a pas encore réussi dans sa -déjà- monstrueuse carrière.

Les 5 triple-doubles de RW en moins de 30 minutes (StatMuse)

Les 5 triple-doubles de RW en moins de 30 minutes (StatMuse)

Il y a deux ans, l’animal avait posté le TD le plus rapide de ces 60 dernières années en détruisant les Sixers avec 20 minutes au compteur, une infernale course statistique contre la montre et qui avait été ponctuée par un petit 13-10-14 des plus agréables. Le record de tous les temps, en terme de vitesse ? Jim Tucker des Syracuse Nationals lors de l’année 1955, avec seulement… 17 minutes. On a du mal à l’imaginer gratter cette médaille, mais Russell est tout de même en haut d’une liste qui comprend des copains de classe assez sympathiques, comme Larry Bird et Magic Johnson sans mentionner Bob Cousy. Bien évidemment, la question se pose concernant Oscar Robertson, sauf que le ‘Big O’ mettait un tout petit peu plus de temps pour valider ses soirées polyvalentes, entre deux clopes et trois cafés. Quoi qu’il en soit, cette saison reste dominée par Draymond Green dans la catégorie des TD, l’intérieur des Warriors ayant déjà tamponné 8 performances de ce type. Pourra-t-il en réaliser un en moins de 25 minutes prochainement ? Difficile à imaginer, on mettrait bien un petit billet sur Westbrook pour passer en dessous des 20. Les Wolves et Sixers répondront probablement toujours présent afin de rentrer eux aussi dans l’histoire…

Taper des chiffres monstres face aux plus petits c’est sympa, désormais on veut la même et ce dimanche face à un client qui a remporté son dernier match contre le Thunder : Miami, en déplacement à OKC. Un nouveau petit TD pour valider la victoire ?

couverture

Source image : ESPN Stats Infos

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top