Bulls

Joakim Noah en sortie de banc cette saison : bonheur pour l’attaque, douleur pour la défense ?

C’est un concept qui avait été envisagé depuis plusieurs mois, notamment chez nous pendant que Fred Hoiberg installait ses affaires dans l’Illinois. Le nouvel entraîneur n’a pas tardé à prendre sa décision : Joakim en pivot, oui mais sur le banc. 

Lointaines semblent les années Thibodeau, quand on voit la façon dont cette dernière année s’est déroulée pour la tour de contrôle des Bulls. Sublime il y a deux ans, lorsqu’il avait notamment gratté la discussion des MVP, ‘Jooks’ avait accueilli à bras ouvert l’arrivée de Pau Gasol l’été dernier, un vrai soutien dans les tâches intérieures et un copain avec lequel se régaler grâce à son intelligence de jeu ainsi que sa capacité à énerver l’équipe de France. Bref, tout semblait aller dans sa direction, sauf que la mayonnaise n’a pas aussi bien pris que cela et les Bulls se sont retrouvés devant un grave problème de spacing, jouant un jeu plutôt à l’ancienne alors que la NBA se dirigeait collectivement vers un nouveau modèle : les Twin Towers non merci, il faut bien un des deux géants qui écarte le terrain. Et malheureusement pour Noah, avec un Gasol nettement plus à l’aise en tant que pivot plutôt qu’ailier-fort, c’est toute sa production qui en a pris un coup. Baisse des points, des rebonds, des contres, des interceptions et tout simplement du temps de jeu, le numéro 13 a réalisé sa pire saison depuis 2009.

Puis la suite tant attendue s’est bien déroulée, avec l’éviction de Thibodeau et la signature de Fred Hoiberg, le nouvel entraîneur montrant une envie de jouer plus rapide et moderne. Le genre de philosophie qui allait forcément poser problème au niveau des rotations, surtout dans la peinture où Noah et Gasol se marchaient dessus. Ainsi, et comme on a pu le vérifier avec le Chicago Tribune aujourd’hui, il semblerait que Joakim commence la saison en sortie de banc, un choix logique quand on voit l’entente existant entre Pau Gasol et Nikola Mirotic, leur capacité à respecter le spacing moderne et leur carte d’identité. Rien de plus simple pour tout passionné qui débarque et doit prendre une décision au niveau de la raquette locale. Cependant, il faudra voir si cette disposition sera maintenue sur le long-terme, car défensivement cela risque de poser de nombreux problèmes. Entre leur lenteur et leur manque de détente, les deux amis espagnols sont des défenseurs intelligents mais on n’est pas à Villeneuve d’Ascq. Leader du banc, Joakim pourrait se régaler en restant le point-center qu’il aime représenter, en faisant un chantier aux côtés de Taj Gibson ou Bobby Portis. Son temps de jeu baisserait d’un poil, mais ce sera surtout son approche de la nouvelle qui sera intéressante à regarder. Pour le moment, elle est habituelle, donc exemplaire.

“C’est n’est pas moi la question actuellement. C’est l’équipe qui importe, on doit trouver une façon de s’améliorer et on le fera. Quelle que sera la décision du coach, je la suivrai.’’

Certains pourront prendre cela comme une première étape avant un futur transfert, d’autres préféreront dire qu’il s’agit d’un choix logique quand on voit la méforme de Noah et le régal du duo espagnol. Cependant, qu’on ne s’y trompe pas : si l’attaque devrait être bien mieux huilée, la défense des Bulls devrait en prendre un sacré coup…

Source : ChicagoTribune

Source image : Masslive

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top