Lifestyle

Interview TrashTalk avec Chris Singleton : «James Harden MVP parce qu’il fait tout, tout seul» !

TrashTalk

Consultant très apprécié chez beIN Sports pour sa bonne humeur quotidienne et son accent à l’américaine, Chris Singleton a gentiment répondu à TrashTalk !

Grâce au point presse mis en place par beIN Sports ce mercredi 1er avril, marquant le dernier virage à quelques jours du début des Playoffs, TrashTalk a pu se faufiler dans les coulisses de la chaîne et poser quelques questions bien précises aux invités du jour…

Un accent inimitable, un petit Hello everybody devenu célèbre en plus de ses poussées lorsque les cheerleaders sont dans le coin, Chris Singleton a accepté de répondre aux questions de TrashTalk, pour un résultat comme prévu : plein de pêche, et sans tourner autour du pot. Let’s go !

TrashTalk : Hello Chris ! Merci de répondre à nos questions aujourd’hui. On commence tout de suite à la table de poker. Tu as 5.000$ et tu dois mettre tapis sur une franchise qui va remporter le titre, laquelle choisis-tu ?

Chris Singleton : 5.000 ? Bon, il faut être sûr de son coup. Vue la manière dont les choses se sont passées, je mettrais sur… Cleveland. Vainqueur contre Golden State en finale. Quand tu vois LeBron arriver en Playoffs… Il y a certains facteurs qui vont jouer comme l’expérience et la dureté, puis les transferts qu’ils ont réalisés ont équilibré l’équipe : chacun a son rôle aujourd’hui.

TT : Ok ! Maintenant, question joueurs. Tu auras 20 secondes pour me convaincre sur le MVP de la saison quand je dirais TOP. Prêt..? TOP.

CS : Très simple, James Harden. On prend les choses dans l’ordre. Anthony Davis trop jeune, il l’aura bientôt. Russell Westbrook c’est un gros talent individuel, mais c’est pas ça qui fait gagner. Curry il est mieux entouré, il a Thompson notamment (signe qu’il lui reste 5 secondes), donc c’est Harden sans doute parce qu’il fait tout, tout seul ! Boum !

TT : Au buzzer ! Pour rebondir sur James Harden justement, qu’est-ce que tu as à répondre aux gens qui disent qu’il ne défend pas et surtout qu’il va chercher la majorité de ses points aux lancers ?

CS : Déjà je dirais qu’il défend pas moins que Curry. Je dirais que son rôle c’est celui d’un attaquant, d’un gestionnaire, il a un nombre de passes décisives élevé, il a un pourcentage au tir qui est correct, c’est le joueur qui provoque le plus de fautes donc qui tente le plus de lancers : c’est un vrai ordinateur en attaque, un joueur altruiste qui regarde tout le terrain et qui sait éclairer le jeu, donc voilà moi je dis qu’il n’y a aucun souci avec lui.

TT : D’accord. On passe chez les jeunes, tu as pu mater des matches de NCAA ces derniers temps ?

CS : Oui, j’adore !

TT : Du coup, est-ce que sur la cuvée qui arrive tu as vu un joueur qui t’as vraiment séduit ou t’es sur la réserve ?

CS : C’est le joueur de Duke… (réfléchit), Okafor. Pour moi c’est vraiment LE joueur qui peut débarquer demain en NBA et contribuer directement, même proposer un 20-10 de suite. Si j’étais GM d’une franchise, je bankerais sur lui sans aucun doute. Si j’étais GM des Lakers par exemple ! (rires)

TT : Justement ! Tu ouvres tout de suite la dernière question : si tu étais Mitch Kupchak et que tu avais 2 ans pour redresser la franchise, tu peux nous donner tes trois grosses décisions ?

CS : Bon donc, déjà, drafter OKafor. Je pense que c’est très important donc on va prier pour la Lottery. Ensuite, réaliser un transfert pour obtenir un vrai pivot, un pivot d’excellence. Et là… c’est le poste de meneur, on sait parfaitement bien qu’il faut prendre une décision.

TT : Jeremy Lin c’est pas..? (rires)

CS : Jeremy Lin et Jordan Clarkson… S’ils veulent jouer le titre, ce sera pas du tout avec ça. Donc il faut trouver une solution.

TT : Allez une quatrième décision bonus, au niveau du coaching peut-être ?

CS : Un coach oui, un vrai coach comme…

TT : … comme toi ?!

CS : (rires) Non, non non non je suis bien mieux en consultant, j’ai compris que c’était le meilleur rôle !

TT : Pour la route, une photo de ta célébration façon James Harden lorsqu’il rentre un gros panier, qu’est-ce que tu nous fais comme pose ?

Chris en pleine célébration façon Usain Bolt, à trois points.

Chris en pleine célébration façon Usain Bolt, à trois points.

Un accent old-school, des punchlines précises et le tout avec bonne humeur : si vous avez des séries de Playoffs à passer et que vous entendez Hello everybody, vous saurez qui rythmera votre nuit.

Source image : TrashTalk

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top