Knicks

World Peace : « Mike Woodson me rappelle un peu Phil Jackson »

Arrivé cet été à New York, Metta World Peace a fait sensation hier lors du Media Day des Knicks. Des déclarations parfois surprenantes, difficiles à croire voire qui font sourire mais deux choses sont absolument sûres : premièrement, MWP est extrêmement motivé pour aller chercher un titre avec sa nouvelle équipe et, deuxièmement, l’ailier n’a pas laissé son côté fou et provocateur sur la côte Ouest…

« Je sais que les fans de NewYork adorent les équipes qui joue physique. […] Mais New York n’a pas gagné le titre depuis quand déjà ? 1973 ? Il est temps de devenir intelligent. Il est temps de changer ça. Cette vieille tradition de jeu physique dont les fans parlent. Car ça ne fait pas gagner des titres. »

Une déclaration qui ne plaira peut-être pas à tous les supporters des Knicks et une déclaration surprenante pour celui qui a été défenseur de l’année en 2004 et qui est réputé pour la dureté de son jeu sur l’homme. Mais l’ex RonRon insiste et explique qu’avec un joueur comme Carmelo Anthony, les Knicks peuvent gagner le titre par l’attaque :

« Melo a un instinct de tueur. Il a en lui ce mental spécial qui fait gagner un titre. Nous avons besoin d’un joueur tel que Melo, quelqu’un dont nous pouvons voir qu’il a un cœur énorme. Vous pouvez voir ses stats mais vous ne pouvez pas voir à quel point il a du cœur. Il n’a pas de limites. De toute évidence, il a les capacités d’un champion. »

Et bien ! Metta ne tarit pas d’éloges pour son nouveau coéquipier et franchise player ! Mais son plus beau compliment, il l’a gardé pour son coach Mike Woodson :

« Je pense que Woody me rappelle un peu Phil Jackson, à cette différence près que Phil pratiquait l’attaque en triangle. Phil avait quelques approches différentes du jeu mais dans sa manière de faire vivre le groupe, de proposer des solutions aux joueurs, de toujours vouloir nous faire jouer ensemble et intelligemment, Woody me rappelle Phil. »

Là encore, ce n’est pas la moitié d’un compliment. Mike Woodson, qui n’a jamais rien gagné en NBA, appréciera sûrement d’être comparé au meilleur coach de tous les temps, le plus titré, le plus reconnu. Ptêtre que World Peace espère ainsi figuré dans le 5 majeur dès le début de saison…  En tous cas, il est toujours aussi déjanté, toujours aussi ambitieux et prêt à tout donner pour le maillot qu’il porte ! Sacré Metta !

Source : New York Daily News

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top