Blazers

Les roses ne suffisaient plus aux finances de Portland

Ce n’est pas la nouvelle la plus joyeuse du moment, ni la plus importante, mais sa symbolique nous attriste. A l’heure où l’économie tourne au ralenti, où le moindre bout de maillot se vend, la NBA se dirige doucement mais sûrement vers ce monde où sponsoring et performance sportive ne font plus qu’un. Les Trail Blazers, qui faisaient partis des trois derniers irréductibles à ne pas utiliser le « naming » (donner le nom d’une marque à son enceinte), ont cédé. Le Rose Garden et ses « seulement » 18 ans d’histoire n’est plus. Place au Moda Center. Quand vous comprendrez ce que signifie Moda, vous risquez de vous esclaffer ou de recracher votre café…

Après 18 années de bons et loyaux services, le Rose Garden va donc devenir le Moda Center. Ceci est le fruit d’un contrat signé sur 10 ans entre la franchise de l’Oregon et une compagnie qui propose des assurances médicales. C’est là que ça devient drôle quand on connaît le lourd passif de Portland avec les blessures. Nul besoin de vous citer les joueurs en questions, cela ne ferait que remuer le couteau dans la plaie.

Sur un plan strictement financier, Portland fait une belle affaire, puisque ce « naming » va rapporter 4 millions de dollars à la franchise, chaque année. Les Trail Blazers deviennent ainsi la vingtième-huitième franchise NBA à utiliser ce procédé. Seul New York, et son Madison Square Garden (qui devrait bientôt disparaître) et Detroit avec The Palace of Auburn Hills résistent encore et toujours aux publicitaires et marques de tout le pays.  

Néanmoins, la décision ne satisfait pas tout le monde, les fans en premiers, qui n’ont pas tarder à exprimer leur mécontentement sur les réseaux sociaux, devenus le lieu de toutes les indignations. Mais Chris MacGowan ne bronchera pas. Cette décision a été mûrement réfléchi, le président des Blazers a même dû choisir parmi 100 candidats. Preuve que le « naming » est une affaire qui roule. D’autant plus que le patron de la franchise de l’Oregon est persuadé du bien fait de ce contrat longue durée. Voici quelques extraits de sa conférence de presse. 

« Nous pensons que le nom Moda Center peut devenir emblématique, c’est court, c’est facile à retenir. […] Je pense qu’une fois que les gens se seront rendu compte que ce partenariat est fait pour améliorer les structures de la franchise, que cela peut nous emmener à un autre niveau, ils vont s’adapter à ce changement. »

« Nous sommes conscients des avis négatifs envers ce changement de nom. Nous voulons faire en sorte que les gens comprennent pourquoi nous avons conclu l’affaire et nous ferons attention à cela. Quitte à leur parler s’ils sont complètement bouleversés. Mais nous ne pensons pas qu’ils seront très nombreux dans ce cas. »

Difficile de contredire les arguments de Chris MacGowan. Lors de cette conférence de presse, le président de Portland a répondu à de nombreuses questions sur l’utilisation de cet argent. Ces quatre millions par an seront le bienvenues pour modifier la logistique et la structure du club. MacGowan compte améliorer de nombreux services pour les fans ainsi que le centre d’entraînement de ses joueurs. L’objectif est clairement de satisfaire tout le monde.

Nul doute que cette décision sera vite oublier si les Blazers atteignent leur objectif de playoffs, et qui sait peut-être que le Moda Center sera le théâtre de playoffs de rêve au printemps prochain. De quoi commencer son histoire de la plus belle des manières. 

Source : Blazersedge.com

1 Comment

1 Comment

  1. Toc

    16 août 2013 à 16 h 04 min at 16 h 04 min

    En plus de la longue liste des blessés des Blazers, il faut rajouter Dikembe Mutombo qui a finir sa carrière en 2009 sur blessure au Rose Garden sur une action avec Greg Oden … malédiction …

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top