Celtics

[Summer League – Jour 3] « Rucker Park Style » pour Reggie Jackson

Installée à Orlando du 7 au 12 juillet, la Summer League NBA donne la chance à de jeunes joueurs, draftés ou non, de se faire une place au soleil et trouver un employeur dans la meilleure ligue au monde. Retour sur la troisième journée de compétition.

Indiana s’incline face à Boston 76-74
Les Celtics à l’envie !

Avec un passage à vide conséquent dans le deuxième quart-temps (9 points marqués pour 25 encaissés), les Pacers d’Indiana n’étaient pas très en jambes en ce troisième jour de la compétition. À l’inverse, Boston s’est montré beaucoup plus avenant et appliqué, à l’image du canadien Kelly Olynyk (21 points, 9 rebonds et 4 passes décisives) qui enchaîne les belles performances et fait pleinement ressentir sa présence. Héros des matchs précédents, Solomon Hill (15 points à 1/5 à trois points) et ses coéquipiers n’ont pas réussi à imposer leur style et réitérer leur excellente prestation antérieure derrière l’arc, bien gênés par une défense « verte » plus disciplinée et efficace.

OKC s’impose face à Detroit 79-75
Nouveau record de la compétition pour R. Jackson !

Comme un doux parfum de bitume et de streetball lors de cette deuxième rencontre du Jour 3 à Orlando… En effet, les joueurs des deux équipes se sont généreusement fait plaisir en mitraillant à longue distance durant toute la partie, avec une réussite assez faible des deux côtés (9/28 pour les Pistons contre 4/19 pour le Thunder d’Oklahoma). Au coeur de ce feu d’artifice maladroit, Detroit semblait avoir pris le dessus dès la reprise avec un Kentavious Caldwell-Pope, huitième choix de la Draft des Pistons, très inspiré (19 points, 6 rebonds au total à 4/10 à trois points). Une initiative offensive qui a fait monter la température de la salle floridienne et donné des idées de meurtre au héros du jour, un certain Reggie Jackson ! Prenant totalement le match à son compte, le back-up de Russell Westbrook a renversé la vapeur en scorant 35 points ; dunks apres avoir laissé sur place son défenseur, shoots primés en première intention, Reggie Jackson était omniprésent, comme encensé par la foule et ses partenaires criant son nom depuis le banc. En somme, telle fut la marque significative d’un nouveau record personnel et d’une invincibilité sur trois parties disputées dans cette compétition estivale pour l’armada d’OKC.

Houston bat Utah 85-71
Le collectif de Houston triomphe du Jazz

Les belles impressions du match 1 ont laissé place aux interrogations chez le Jazz. Quittant le cinq majeur pour un temps de jeu famélique de 11 minutes, Amath M’baye (3 points) a peiné à se montrer, tandis que Rudy Gobert gênait bien les Rockets en défense sans réellement peser une fois la moitié de terrain franchie. L’ex-Choletais termine à 4 points, 7 rebonds et peut aussi se targuer de deux nouveaux blocks dantesques. Quant à Trey Burke, la transition avec la NCAA s’annonce plus compliquée que prévue. Bien défendu par Patrick Beverley et Casper Ware, le meneur formé à Michigan peine à exploiter ses talents de shooteur (11 points à 5/15). Le Jazz s’est ainsi frotté à une formation texane bien trop en place collectivement, avec six joueurs au dessus de la barre des 9 points. Difficile de ressortir un joueur dans ce match tant les Rockets ont été homogènes pour conquérir leur deuxième succès de rang dans la compétition. Malgré tout, Jack Cooley et ses 10 points, 8 rebonds en 16 minutes mérite une mention pour sa productivité.

Miami bat Orlando 94-80
Le derby floridien tourne court pour Miami

Pour leur troisième match en autant de jours de compétition, Heat et Magic se devaient de passer au niveau supérieur dans ce derby floridien. Après une entame à la faveur de Miami et une première mi-temps conclue sur le score de 42-30, les locaux ont connu un pépin physique gênant. Doron Lamb – aucun lien avec Jeremy – ne s’est pas relevé immédiatement suite à un choc genou contre genou avec James Ennis en début de troisième période. Une situation toujours délicate alors que la Summer League a pour but de propulser les joueurs sur le devant de la scène et non de les handicaper pour la suite de leur carrière. Côté jeu maintenant, Victor Oladipo, dauphin d’Anthony Bennett lors de la dernière Draft confirme sa place en restant dans ses standings de ces trois derniers jours (22 points, 5 rebonds et 2 passes), une vraie bonne pioche pour Orlando. Malgré les efforts du désormais ex-arrière des Hoosiers, c’est Miami qui a brillé grâce, notamment, à l’association Ennis-Varnado qui a terminé la partie forte de 35 points et 8 rebonds. Le Heat a bel et bien marqué des points dans cette Summer League, remportant les quatre périodes et la somme du match. Une performance qui lui vaut le bénéfice de 3 points (pour la victoire) et 4 points supplémentaires pour le gain de chacun des quarts dans un classement assez particulier spécialement conçu pour la compétition.

La compétition continue ce mercredi et verra peut-être Kelly Olynyk stopper la bonne série des Rockets à 21 heures.

Retrouvez le programme complet de la compétition ici.

Source : NBA.com

1 Comment

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top