Knicks

Orgie statistique à New York avec les Warriors

Hier soir à New York, il fallait mieux ne pas être statisticien au Madison Square Garden. En effet, les Warriors et Knicks se sont donnés jusqu’au bout dans un des plus beaux matchs de la saison, avec des chiffres hallucinants.

Sans David Lee, les Warriors savaient qu’ils allaient devoir espérer un miracle venant de nulle part pour tenter d’accrocher des Knicks en recherche de victoires convaincantes à la maison. L’impensable arriva comme demandé. Stephen Curry, possédé comme hier soir à Indiana, a pris feu comme rarement on a vu quelqu’un l’être. Dégainant sans la moindre conscience aussi bien à distance que dans le périmètre, le gamin faisait vomir les défenseurs des Knicks un à un, et Raymond Felton doit certainement déjà penser à sa reconversion dans le tourisme. Abusé par le meneur des Warriors, le meneur new-yorkais n’a rien pu faire : 54 points, 6 rebonds, 7 passes et 3 interceptions à 18/28 au tir dont un invraisemblable 11/13 à distance pour le meneur des Warriors ! Le genre de match dont on rêve dans son lit, mais le réaliser au Madison Square Garden c’est juste abusé. Record de la saison en points, record de la franchise à distance, record d’abus en terme de classe.

Les Warriors n’ont malheureusement pas pu s’imposer, tenant le score pendant 47 minutes avant que les arbitres les Knicks finissent par réaliser les actions décisives pour sécuriser la victoire. Ils peuvent notamment remercier Tyson Chandler, qui a rendu sa meilleure version de Nikola Vucevic en proposant 16 points, 28 rebonds, dont 10 offensifs à 5/9 au tir, record de la saison. Un déluge de chiffre hors du commun, qui a rendu fous les fans du MSG et offert un des meilleurs matchs de la saison. Heureusement que Carmelo Anthony était chaud pour assurer au scoring, malgré un pourcentage à vomir (35 points à 10/26 au tir), et qu’il pouvait compter sur J.R. Smith pour le suppléer avec 26 points à 6/11 à distance.

On retiendra surtout la performance de Curry, privé de Lee et double voir triple-teamé sur toute la rencontre, insolent d’efficacité et le fantôme de Reggie Miller de retour au Garden. Un match jouissif, intensif, offensif, et tout simplement impératif à voir !

Source :  NBA.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top