Sixers

Markelle Fultz repositionné sur le banc des Sixers : un rôle de sixième homme qui semble taillé pour lui

Markelle Fultz

Quand t’as un lancer-franc en sortie de temps-mort.

Source image : YouTube

Quand une superstar se ramène dans une équipe, il faut forcément lui faire de la place, d’autant plus lorsqu’elle est aussi bruyante et le transfert tant observé que celui de Jimmy Butler aux Sixers. À Philly, c’est Markelle Fultz qui est poussé sur le banc. Un rôle de sixième qui pourrait finalement bien lui convenir.

Certains signes ne trompent pas. Le lancer-franc calamiteux de Markelle Fultz a fait le tour des réseaux et suscitait énormément de commentaires. Indigne d’un n°1 de Draft ? Fultz, un bust ? On a tout vu, tout entendu. Mais laissons ces soucis de côté pour se concentrer sur son nouveau rôle de sixième homme, au sein d’un effectif taillé pour les Playoffs suite à l’arrivée de Buckets. Un ajustement nécessaire que beaucoup ont interprété comme une perte de confiance du coaching staff de Philly envers son jeune meneur. Si bien que le GM des Sixers, Elton Brand, s’est exprimé au micro d’ESPN pour rassurer tout le monde.

« Ce n’est pas du tout un changement de vision sur le futur de Markelle. […] Quand vous attirez un joueur quatre fois All-Star comme Jimmy Butler, les effets se répercutent sur le roster tout entier. […] Aussi longtemps qu’il travaillera dur et donnera tout chaque jour, il aura mon respect. […] Je pense toujours que c’est l’endroit idéal pour qu’il se développe parce que nous l’adorons et nous en prenons soin. Il est avec nous, il est une partie de nous. »

Du côté de la franchise, on met donc en avant un process de développement concernant Fultz et son retour sur le banc. Et on se trompe rarement quand on parle de process à Philadelphie. Alors pourquoi ce nouveau rôle pourrait révéler, enfin, tout le talent de l’arrière ? D’abord, c’est un rôle idéal pour enlever un peu de pression à Markelle Fultz, tout en continuant de l’investir d’une responsabilité de premier plan. Moins exposé mais tout aussi important : une situation qui semble correspondre au tempérament du garçon, que l’on voit mal, en effet, se lancer, pecs en avant, dans un trashtalk testostéroné avec Butler et Embiid à l’entrainement. Sportivement aussi, le costume paraît taillé pour lui. Le produit de Washington en sixième homme, c’est l’assurance d’un second unit bien dirigée en attaque car, en création, contrairement aux lancers-francs, le jeune arrière est loin d’être manchot. Et de l’autre côté du terrain, Fultz a prouvé qu’il était un défenseur sérieux et extrêmement relou à manœuvrer. En somme, toutes les qualités d’un leader de banc, en attendant de devenir la superstar annoncée. La stratégie est claire : temporiser un peu, capitaliser sur ses points forts pour lui permettre d’engranger de la confiance et, pourquoi pas, créer le déclic. Et qui sait ce qui pourrait se passer par la suite ?

L’arrivée de Jimmy Butler a certes chamboulé la rotation des Sixers, mais coach Brett Brown n’a pas tergiversé une seule seconde. Pour Markelle Fultz, le test dans le cinq majeur n’avait pas été concluant. Pas de problème garçon : regarde les grands jouer, apprends et quand tu rentres, montre à tout le monde que tu peux gérer une équipe. 

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top