Timberwolves

Soirée WTF pour Jimmy Butler : accueilli par des huées, applaudi avec des « MVP », une perf de patron

Jimmy Butler
Source image : NBA League Pass

Un premier match joué à l’extérieur, check. Un premier match à domicile, check. Cette nuit, Jimmy Butler a retrouvé le public de Minnesota et a eu droit à tout ce qui était possible et imaginable… pour finalement repartir avec le sourire.

Que pouvait-il attendre de plus de la part des fans des Wolves ? Frustrés depuis plusieurs semaines à cause de cette affaire hallucinante, bouleversés par les rebondissements qui ne cessent de se suivre jour après jour, les supporters de la franchise avaient prévu un accueil spécial pour leur ailier. Dès l’introduction, c’est sous une bonne vague de huées que Butler faisait son entrée, dans un cadre qui devait pourtant être festif puisqu’il s’agissait du tout premier match de la saison des hommes de Tom Thibodeau à domicile. Mais le coach aussi avait droit à ses bouhouhou, les fans sachant très bien que leur coach était pas en belle position ces derniers temps. Et parce qu’il fallait faire les choses bien jusqu’au bout ? C’est Kevin Love qui faisait son grand retour, comme par hasard. Un combo magistral, qui ne demandait plus que la présence de Pat Riley en bord de terrain, Kevin Garnett qui arrive en parachute et Mo Williams qui prend feu. Un script totalement WTF, et qui se prolongeait dès le début de la rencontres avec des huées portées vers Jimmy dès qu’il touchait la balle. Seulement, face à ce genre d’offrande, Butler savait très bien ce qu’il devait faire. Il n’y avait qu’une chose à accomplir, pour se faire un petit peu pardonner : se défoncer, mouiller le maillot, et mener les siens vers la victoire à domicile.

Et devinez ce qui s’est passé.

Exactement, Buckets a coché toutes les cases. Mieux encore. Cette nuit, aussi frustrant que cela soit pour certains, Jimmy Butler a rappelé pourquoi c’est un fabuleux joueur. Un humain certes critiquable, et qui a pu avoir des propos déplacés ainsi qu’une attitude douteuse, mais un joueur splendide à regarder des deux côtés du terrain. D’une efficacité remarquable, le All-Star disséquait les Cavs avec une précision chirurgicale, notamment dans le money-time au sein duquel il empêchera les visiteurs de réaliser un énorme comeback. Les Wolves l’avaient en main, leur match, mais ce n’était pas acté tant que l’horloge finale n’avait pas sonné, et c’est bien Buckets qui s’occupa personnellement de vider la batterie. D’abord hué ? Butler finira encouragé sur la ligne des lancers francs, récupérant quelques MVP, MVP entre quelques gradins, chez ceux qui arrivaient à apprécier l’effort de l’athlète. Certes, ce ne sont pas 48 minutes face à un adversaire de l’Est qui va soudainement tout effacer du jour au lendemain. Mais dans un contexte aussi irrespirable que celui de ces dernières semaines, revoir Jimmy à fond dans sa passion et devant son public avait quelque chose de rassurant. Pendant un court moment, entre quatre lignes, le joueur pouvait rappeler ce groupe élite dont il fait partie. Et avec une ligne finale aussi spectaculaire qu’exemplaire, l’intéressé pouvait repartir avec le sentiment du devoir accompli. Dans la difficulté, certes, sous une première vague de huées, certes, mais avec quelques applaudissements bien mérités au final.

Quand on plante 33 points en tentant 12 tirs (10/12 et 12/12 aux lancers), quand on y ajoute une grosse défense, qu’on se défonce des deux côtés du terrain et qu’on ne cherche pas d’excuses, on impose le respect. Pas le respect du businessman, mais celui du joueur. Merci, Jimmy, de nous l’avoir rappelé le temps d’un soir.

Couverture

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top