Kings

Sur les rotules : DeMarcus Cousins a l’impression d’avoir 45 ans, et combien d’âge mental ?

Sur tous les fronts depuis plus d’un an, DeMarcus Cousins connaît un coup de pompe à quelques jours seulement de la reprise officielle de la saison régulière. Le voyage des Kings en Chine ne va sûrement pas l’aider à reprendre son souffle.

Ereinté par sa campagne internationale avec Team USA cet été, DeMarcus Cousins est déjà au bout du rouleau avant même le début des véritables hostilités. À peine reposé de son voyage en Espagne, DMC était déjà de retour à Sacramento pour le training camp des Kings. Suite à un passage éclair à Vancouver, les Kings faisaient leurs début à la Sleep Train Arena ce mardi pour recevoir les Raptors. Au terme de la rencontre, DMC se sentait l’âme d’un retraité.

« J’ai l’impression d’avoir 45 ans. »

Hélas, ce n’était pourtant qu’un début. Pas plus tard que mercredi, les gars de la capitale embarquaient dans un avion pour la Chine, où Sacramento disputera deux rencontres de gala à Shanghai et Beijing, toujours pour promouvoir l’Association auprès d’un public asiatique chaque année plus nombreux. Ne vous attendez pas à un selfie de DMC devant la Cité Interdite, il n’est simplement pas en état pour effectuer le moindre effort superflu en cette période de présaison.

« Si seulement je pouvais me téléporter là-bas ! Ça va être dur ! »

Et dire qu’il lui faudra retraverser le Pacifique dans quelques jours pour terminer la tournée de présaison des Kings. Le tout avant de se déplacer six fois en neuf rencontres pour le début de la saison régulière, face à des équipes qui sont toutes candidates aux PlayOffs. Le Franchise Player de Sacto devra être fort pour tenir la saison entière et éviter les blessures.

« Je m’adapte. Je vais aux entraînements mais je ne fais pas tous les exercices. Quand on fait du cinq contre cinq, je ne joue pas tout le temps. J’essaie de trouver des plages de repos parce qu’il est important que je prenne soin de mon corps. Mais ça ira. Je suis toujours jeune. Par contre nous devrions nous inquiéter un peu plus pour Rudy (Gay). Il est plus vieux déjà. »

Des jambes lourdes avant même le début de la saison que Michael Malone essaye de reposer autant que possible. Ainsi, en deux matches de présaison, DMC n’a passé que 39 minutes sur les parquets, 44 pour Rudy Gay, qui est aussi allé de sa médaille d’or au Mondial cet été.

Avec des objectifs encore très faibles cette saison, dont voici notre preview, Sacramento tâchera d’abord de ne pas abîmer ses meilleurs éléments, eux qui tenteront d’améliorer le bilan de 28 victoires pour 54 défaites de 2014. Le piège, c’est qu’avec un partenaire de salle comme Sleep Train, les Kings ne sont pas à l’abris d’une épidémie de sieste après une préparation aussi intense.

Source : NBA.com | Image de couverture : Charles Rex Arbogast – AP

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top