Draft NBA

Draft 2014 : Jabari Parker, un Carmelo Anthony 2.0 ?

Considéré comme le meilleur lycéen depuis LeBron James selon Sports Illustrated, Jabari Parker a confirmé son formidable potentiel durant sa saison « freshman » à Duke, en NCAA. Malgré la déception de la March Madness, Parker a montré qu’il était sûrement le joueur le plus « NBA Ready » de la prochaine draft. Présentation complète de ce scoreur exceptionnel !

Profil

Âge : 19 ans. Né le 15 mars, comme l’exceptionnel Xavier Henry.

Position : Ailier, Ailier Fort. Dans la plus pure tradition de Carmelo Anthony.

Equipe : Duke. Autrement dit, la référence en matière d’usine à joueur.

Taille : 203 centimètres. Hello Melo.

Poids : 107 kilos. Peut-être un peu lourd.

Envergure : 213 centimètres. Plutôt intéressant pour un ailier.

Statistiques 2013/2014 : 19.1 points, 8.7 rebonds, 1.2 contres et 1.1 interceptions de moyenne, le tout à 47.3% au tir, 35.8% à 3pts et 74.8% au LF.

Comparaison : Carmelo Anthony. Complet, racé, puissant, technique, le package complet en attaque.

Prévision TrashTalk : Top 3 indiscutable.

Qualités principales

Si Jabari Parker est propulsé aussi haut dans toutes les « mock drafts », c’est avant tout pour son jeu d’attaque ultra-abouti. Scoreur naturel, il possède les fondamentaux offensifs nécessaires pour le plus haut niveau. Capable de faire la différence en un contre un et de se créer de l’espace avec son step back, il nous rappelle beaucoup Paul Pierce ou Carmelo Anthony. De plus, il possède un jeu dos au panier bien au dessus de la moyenne, ce qui est plutôt rare pour un joueur de son âge.

Souvent sous estimé par rapport à ses qualités athlétiques, Parker reste très bon quand il s’agit de finir près du panier ou en pénétration. S’il n’est pas Ray Allen ou Stephen Curry, Parker est armé d’un shoot à 3pts plutôt solide. Enfin, il possède également un très bon QI basket, lui permettant de faire jouer ses coéquipiers et de se muer en créateur, et un sens du rebond intéressant.

Mais là où Jabari Parker séduit également, c’est dans son attitude. Issu du même lycée que Derrick Rose, il rappelle ce dernier dans son comportement (et heureusement pas dans ses genoux). A la fois humble, introverti, calme et gros bosseur, Parker prend son rôle de leader très à coeur. Il possède une vraie passion pour le basket et se dédie complètement à son sport. On voit qu’il a envie de réussir et de progresser.

Défauts majeurs

C’est en défense que Jabari Parker a des difficultés. En un contre un, il est souvent battu par des joueurs plus rapides que lui. Il n’est pas forcément très efficace en défense extérieure. Et quand il s’agit de défendre au poste, il est souvent battu à cause de son manque de taille. A cause de cela, il se retrouve parfois en « foul trouble ». Il se doit absolument de progresser dans ce secteur s’il veut vraiment devenir un joueur complet.

Parker a également été critiqué par certains scouts par rapport à son manque athlétique. Pour certains, Jabari serait même en léger surpoids. Pas assez rapide, pas assez explosif, l’ancien joueur de Duke inquiète un peu par rapport à sa condition physique et son adaptation au plus haut niveau de ce point de vue là. De plus, il ne possède probablement pas la marge de progression d’un Andrew Wiggins par exemple.

Enfin, malgré son talent offensif, Parker peut encore progresser en attaque. Son shoot à 3pts est perfectible, et il doit être plus régulier loin du panier. Sa sélection de shoot est parfois discutable, car il ne choisit pas toujours la meilleure option possible.

Conclusion

Souvent positionné derrière Andrew Wiggins dans les « mock drafts », Jabari Parker reste le joueur le plus « NBA Ready » de sa cuvée. Au niveau des fondamentaux et des qualités offensives, Parker est au dessus de tout le monde. S’il se doit de progresser dans certains secteurs de jeu, Jabari représente le choix le plus sûr pour n’importe quelle équipe du Top 3. Avec lui, vous êtes assurés de recevoir un scoreur dans la lignée d’un Carmelo Anthony. Et une telle opportunité, ça n’arrive pas tous les ans !

Source Image : rantsports.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top