Dossiers NBA

Team Flight Brothers: la solution aux concours de dunks soporifiques?

Si vous pensiez que Blake Griffin était le meilleur dunker au monde, et que smasher au dessus d’une voiture resterait une prouesse inégalée, vous allez tomber de haut. Car dans l’ombre des gros fournisseurs de tomar évoluant en NBA, il existe des ovnis qui manquent de respect à Newton et sa loi de la gravitation jour après jour. Les membres de Team Flight Brothers vivent de leur passion. En écumant les concours de dunk, le shows de mi-temps et les matchs d’exhibition, ils ont prouvé qu’il était possible de vivre de cet aspect unique du jeu.

Une critique assez souvent formulée à l’encontre des dunkers professionnels consiste à dire que si le show est bien au rendez-vous, le basket ne se résume pas qu’à l’entertainment, et qu’il serait réducteur de réduire ce sport à l’un de ses aspects les plus spectaculaires. Il faut d’entrée de jeu approcher cette question sous le bon angle: on ne peut exceller dans un domaine si l’on se fixe comme objectif premier la polyvalence. Ce n’est qu’en mettant de coté les autres aspects du jeu que ces athlètes sont parvenus à un tel niveau dans la maitrise de leur art.

Il faut donc écarter ces réflexions pour pouvoir pleinement admirer les prouesses des TFB.

La polyvalence n’est clairement pas leur maitre mot: c’est un aspect bien particulier du basket que les membres du crew ont décidés de travailler. Ce sont des dunkers professionnels, qui ne se concentrent QUE sur l’art du Smash. Il existe bien en NBA quelques grosses pointures niveau détente: Shannon Brown, Gerald Green, Harrison Ford Barnes ou encore Russel Westbrook ont claqué quelques dunk biens sentis. Mais les gars de TFB évoluent sur une autre planète: on vous laisse juger.

Certains membres du Crew sortent vraiment du lot. On peut citer le cas de Porter Maberry a.k.a « what’s gravity !? »: le bonhomme ne culmine qu’à 1 mètre 65 (10 cm de moins que Nate Robinson ! ), mais cela ne l’empêche visiblement pas de balancer des Monster Jams qui rendraient Blake Griffin jaloux

 « J’ai gagné 3 concours de dunk jusqu’ici, et je dirais que c’est du premier que je suis le plus fier, car c’est la que tout a démarré. Je n’aurais jamais pu imaginer tout ce qui en découlerait. C’est une bénédiction et je remercie le ciel chaque jour. Je suis très reconnaissant d’avoir cette opportunité d’inspirer les gens » -Porter Maberry

Les membres de Team Flight Brothers repoussent donc sans cesse les limites du dunk, et semblent pouvoir apporter une réponse à une question de plus en plus posée aujourd’hui: comment relancer l’intérêt du All Star Week-end, et en particulier celui du concours de dunk qui déçoit de plus en plus de fans chaque année? Le dernier contest, remporté par Terrence Ross a été souvent qualifié de pire concours jamais organisé. La NBA ne semble pas vouloir changer sa formule usée jusqu’à la corde, malgré le sentiment de lassitude quasi unanime qu’elle suscite.

En effet, l’originalité semble avoir fait ses valises, et la notation des juges est extrêmement large. Le journaliste sportif CBS Damon Amendolara résumait bien la situation en février dernier:

«  Les juges distribuent la note 10/10 comme s’ils distribuaient des bonbons. Est-ce une conspiration de David Stern pour augmenter les scores et faire croire que le concours de dunk n’est pas mort? »

Beaucoup de voix s’élèvent donc en proposant de ne faire participer que des dunkers pro, pour dégripper la machine et réintroduire une dose de spectaculaire en effaçant cette désagréable sensation de déjà vu. Cela pourrait donner un dunk contest assez monstrueux.

Pour preuve, pendant que Griffin (encore lui) dunke au dessus du capot d’une voiture, Guy Dupuy des TFB balançe un rider au dessus d’une décapotable. Des ovnis on vous dit !

C’est donc peut-être une solution envisageable afin de redonner au dunk contest sa prestance d’antan. D’autant plus que les TFB ne sont pas la seule équipe de dunkers du monde: La SlamNation, ou encore les Flying Dubs de Golden State parcourent le globe pour montrer leurs performances à un public chaque fois conquis. Il serait même possible de se faire affronter ces Teams, pour déterminer qui domine le monde du dunk ! Mais en attendant de voir se réaliser ces vaines spéculations, il faudra se contenter une fois de plus d’un concours insipide, et comme chaque année, on se lamentera en réalisant que le dunk contest est mort une fois de plus…

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top