Knicks

Débuts compliqués pour Frank Ntilikina : un baptême du feu face au Thunder, c’était pas un cadeau

Frank Ntilikina

On en attendait évidemment beaucoup pour cette grande première, mais la réalité de la NBA a frappé de plein fouet notre Frank Ntilikina national. Rien de très grave on vous rassure, mais la confirmation qu’il y a du boulot. Allez, faux départ.

Pour suivre la saison de Frank Ntilikina tout au long de l’année, c’est juste ici.

Quoi de plus logique que d’attendre monts et merveilles d’un petit frenchy de 19 ans drafté en huitième position par une franchise aussi mythique. Ce genre de gamin surdoué qui a déjà sa tête sur des façades de building dans l’une des plus grandes villes du monde et que l’on annonce comme le futur du basket français – minimum – mais qui devra évidemment en passer par un long processus pour franchir les étapes. La première d’entre elles avait donc lieu hier et ce fut loin d’être une partie de plaisir, le French Prince devant faire face à deux ennemis bien relous : la pression et le Thunder.

Il était environ 3h du matin lorsque toute la fanbase française se frotta enfin les mains. Début de deuxième quart-temps, sortie du banquier Ron Baker et rentrée du French Prince, tout mignon tout beau. Les cœurs affluent de toute part sur les réseaux sociaux et on n’attend plus que les premiers points de notre star de la nuit. Mini-spoiler ? Il faudra encore attendre… Un premier air-ball deux minutes après son entrée, on met ça sur le compte de la pression artérielle. Un deuxième deux minutes plus tard, et quelques rictus de gêne commencent à envahir notre visage. Une mauvaise passe plus tard et Jeff Hornacek rappelait son rookie sur le banc, un banc qu’il squattera tout le reste de la soirée avant d’être renvoyé au combat durant un garbage time inutile. A l’arrivée, l’impression d’un gamin qui joue avec le frein à main, comme ankylosé par le trop plein d’émotion, le trop plein de pression et le manque de confiance, mais rien de bien alarmant si l’on prend en compte le délire toujours un peu particulier d’un premier match en carrière.

Dur dur pour Franky mais le signe aussi que la barre est haute et qu’il faudra taffer comme un porc pour s’imposer dans cette Ligue… mais en rien de quelconques conclusions à tirer, attention on vous surveille. 0/2 au tir, une passe décisive et une balle perdue en 7 minutes, on a connu meilleur dépucelage mais l’ancien strasbourgeois sait désormais à quoi s’attendre. Pas sûr que Russell Westbrook et ses guys étaient les candidat idéaux pour une première alors on souffle un bon coup et on dessert le frein à main samedi soir contre les Pistons.

Les premières secondes d’une carrière en NBA restent forcément gravées pour un joueur et Frank Ntilikina pourra au moins se dire que c’était face à un MVP sortant et son squad de all-stars. Et comme dirait Mamie, Paris ne s’est pas fait un jour. Allez, next.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top