Pas de Quai 54 cette année, mais Nike et Jordan Brand nous auront quand même régalé pour l’occasion

Pas de Quai 54 cette année, mais Nike et Jordan Brand nous auront quand même régalé pour l’occasion

La tête dans les étoiles avec les Jordan XXX Cosmos, assassin de sang froid sur les terrains avec les Kobe XI, old school avec les Jordan 2 Retro, la classe à Dallas avec les Air Force 1 Low Flyknit ou illuminé qui a eu la révélation avec les Jordan Reveal ? Pas de Quai 54 cette année mais les pompes prévues pour l'occasion sont quant à elles bel et bien disponibles

Lire la suite »
  • Division Atlantic
  • Les larmes et les cordes sont en distribution gratuites lorsque la pire division de la Ligue est mentionnée, mais la bataille restera engagée entre ces 5 équipes dont l'envie de réussir est aussi solide que le plan de Sam Hinkie. Les Sixers sont en effet partis pour une nouvelle année compliquée au niveau des résultats, mais l'émergence de Nerlens Noel liée à l'arrivée de Jahlil Okafor pourrait tripler le nombre de soirées fun en Pellsylvanie ! Même sentiment à Boston où Isaiah Thomas est devenu commandant-chef d'une armée solidaire et collective, les Playoffs seront dans le viseur des Celtics menés de main de maître par Brad Stevens. Différent coaching mais même objectif à Toronto, Dwane Casey souhaite conserver son titre de champion de la division et ce sera avec une équipe ultra-internationale qu'il tentera d'y parvenir : ambiance Erasmus ! Enfin, gardons le meilleur pour la fin, puisque l'épique duel qui opposera les Knicks aux Nets sera d'une intensité folle, le premier dépassant la barre des 30 victoires ayant le droit d'emprunter la voiture de Papi pour une soirée. Trop d'excitation, dans cette folle division Atlantique.
  • Division Southwest
  • Irrespirable, intenable, trop physique et expérimentée, la Division du Sud-Ouest est un véritable cauchemar pour les adversaires comme pour ses propres membres. C'est simple, elles étaient toutes en Playoffs l'an dernier et possèdent des phénomènes dans tous les corners ! Un peu d'Anthony Davis pour commencer ? Le monosourcil le plus intimidant de l'histoire du sport moderne a prévu de décoller avec ses Pelicans, on espère que l'arrivée d'Alvin Gentry l'aidera dans sa mission de démolition mondiale. On enchaîne avec Kawhi Leonard ? Le meilleur défenseur de la NBA sur l'aile est en effet le premier à être mentionné chez les Spurs, ce qui témoigne de son talent quand on sait que San Antonio a trois Hall of Famers et récupéré LaMarcus Aldridge cet été. Passage express par Dallas où la saison devrait être bien longue à cause de choix encore douteux réalisés par Mark Cuban, et finissions avec la crème de la crème puisque les Rockets ont réussi à terminer premier de leur quintet l'an passé... sans pouvoir vraiment compter sur Dwight Howard ? Certains applaudiront le collectif, nous on préférera s'agenouiller devant un extra-terrestre du basket : James Harden<.
  • Division Central
  • Probablement la plus complète, la plus talentueuse et la plus disputée, cette Division Centrale sera particulièrement excitante puisque les 5 équipes qui la composent ont toutes de vraies chances de se qualifier en Playoffs. Bien évidemment, en tête de cortège et avec un mojito dans la main, les Cavs de LeBron ainsi que les Bulls de Butler auront un parcours assez aisé jusqu'au début du mois de mai. Attention cependant à ne pas sous-estimer la fatigue chez certains, notamment Cleveland qui a vécu une longue saison dernière et Pau Gasol qui a usé beaucoup d'énergie pour annexer la France à l'Euro. Derrière ce dragon à deux têtes, un trio se tapera constamment et tentera de s'asseoir à la table des grands : Milwaukee dont la campagne passée fût joyeuse et prometteuse, Detroit qui veut reproduire le modèle d'Orlando il y a quelques années, et enfin Indian qui se dirige vers une nouvelle ère plus offensive qu'auparavant. Pas de véritable favori dans cette course car le talent se vaut, mais un vrai trio qui pourra prendre feu sur certaines soirées et ainsi déjouer les pronostics : All-Star Game pour Andre Drummond et Giannis Antetokounmpo ?
  • Division Northwest
  • Regarder la saison précédente et imaginer un classement similaire serait proche de la folie quand on voit le contexte dans lequel les 5 franchises de la Division Nord-Ouest se situent aujourd'hui. Dictateur annoncé de ce quintet grâce à une dalle insatiable et le retour d'un gentil joueur qu'on appelle Kevin Durant, le Thunder devrait jouer le rôle de rouleau-compresseur en dominant la compétition tout au long de la saison. Russell Westbrook et ses potes prendront logiquement la place des Blazers qui ont vécu un été des plus déprimants : au revoir Aldridge, Batum, Matthews et Lopez, bonjour la galère ! Un peu de tanking en laissant le meneur se faire plaisir, voilà le genre de titre qu'on pourra plus ou moins lire dans l'Oregon comme dans le Colorado, puisqu'à Denver c'est Emmanuel Mudiay qui dirigera le show des Nuggets. Portland et Denver, suivis de près par les Timberwolves dont le talent collectif est énorme mais la jeunesse également : difficile de s'imposer en NBA et surtout à l'Ouest quand on n'a pas de vraie star ! Le genre de phrase qu'Andrew Wiggins et Karl-Anthony Towns devront contrer salement.
  • Division Southeastl
  • Largement dominée par une équipe d'Atlanta historique il y a quelques mois, cette division Sud-Est sera beaucoup moins facile à suivre cette saison puisque deux grosses écuries semblent déterminées à vouloir faire tomber la bande à Korver. Peuvent-ils vraiment valider 60 victoires à nouveau ? Kyle est-il de la même planète que nous ? Deux questions fondamentales, mais qui sont loin de préoccuper les passionnés autant que celles présentes à Miami. Entre le retour de Bosh, l'émergence de Whiteside et l'arrivée de Dragic, c'est une vague ultra-positive qui s'installe chez Pat Riley et qui devrait causer des tremblements dans le haut de la Conférence Est. Les Wizards veulent eux aussi bomber du torse et prouver que leurs deux dernières demi-finales n'étaient pas du bluff, c'est autour de John Wall et Bradley Beal que la Maison-Blanche se reposera cette année. Finissant la marche car ne possédant pas de véritable star, le Magic et les Hornets tenteront de créer la surprise en offrant du jeu aussi athlétique que tricolore : Nicolas Batum d'un côté, Evan Fournier de l'autre, qui s'offrira la meilleure saison des deux hommes ? On compte sur eux !
  • Division Pacificl
  • Un film psychédélique dans lequel on retrouve des anges et des fous, des pyromanes et des têtes brûlées ? Vous êtes bien dans la Division Pacifique, royaume des Splash Brothers et de l'armée d'Oakland. Enfin titrée championne pour la première fois depuis 1975, la franchise de Golden State devra tenter un back-to-back historique derrière le jeu phénoménal de Stephen Curry : le monstre est capable de tout, mais pourra-t-il freiner la concurrence ? C'est notamment Blake Griffin et ses Clippers qui tenteront d'apporter des éléments de réponses, après une nouvelle campagne terminée en demi-finale. Les mêmes erreurs se reproduisent, les punchlines se déroulent, un peu comme chez les Kings puisque Rajon Rondo et George Karl ont été mis dans le même vestiaire et avec pour espoir d'aller en Playoffs. Comment ça il y a pire ? On allait presque oublier les meilleurs, tout au fond de la piscine. Une histoire richissime, 16 titres au plafond, mais 8 mois de torture à venir pour des Lakers dominés par l'incompétence de Byron Scott et un recrutement bien bancal. On ne trouve plus nos mots en les regardant jouer, donc on va respecter un bon million de minutes de silence.
  • Scroll To Top