Playoffs NBA

Flashback Finales 2015 – Game 3 : BronBron récidive avec un autre match de mammouth !

Et c’est reparti pour un tour. Alors que les Finales NBA opposent pour la quatrième fois consécutive les Warriors aux Cavaliers, on va se faire un petit plaisir et se replonger dans le Game 3 de 2015 en attendant celui de ce soir.

Un LeBron de gala, pour changer

De nouveau, David Blatt (prédécesseur du phénomène Tyronn Lue installé par mister James l’année suivante) doit composer sans les deux meilleurs lieutenants de LeBron, à savoir Kevin Love et Kyrie Irving qui ne remettra plus un pied sur les parquets en ce mois de juin suite à une sale chute en fin de Game 1. On le rappelle, les Cavs viennent pourtant de recoller au score (1-1) en remportant la deuxième rencontre avec un King version XXXL. Sur cette belle lancée, les hommes de l’Ohio n’allaient pas s’arrêter en si bon chemin puisqu’ils vont décrocher la victoire pour leur première confrontation à la maison. Cleveland peut une fois de plus remercier son Roi parce que ce dernier va planter 40 pions, choper 12 rebonds, distribuer 8 caviars, voler 5 ballons et infliger 2 crêpes. Et contrairement à cette année où le King doit faire avec un supporting cast aux abonnés absents, ses troupes ont parfaitement suivi l’exemple donné par le Chosen One en 2015. Le principal concerné étant l’Australien Matthew Dellavedova, dont le corps était possédé par Uncle Drew, et qui a signé une belle ligne de stats avec 20 points, 5 rebonds et 4 assists, en plus d’une défense de pitbull sur le chef Curry. Vous ajoutez à cela un Tristan Thompson en double-double (10 unités et 13 rebonds), un Gérard à 10 points et vous obtenez un magnifique succès 96-91 face aux Warriors, de quoi prendre les devants dans la série.

La défense des Warriors submergée

Maintenant, il est temps de se pencher sur le cas des Guerriers de la baie d’Oakland. Si ces derniers auraient pu avoir quelques coups de sifflet supplémentaires lors des nombreux découpages à la machette de l’ami Mozgov et dans le money time, il faut admettre que ceux qui vont décrocher leur première bague depuis 40 ans n’ont pas mis les ingrédients nécessaires pour espérer plus qu’une défaite. Malgré les coups de chaud de Stephen Curry (27 pions), le reste de l’armada a eu du mal à tenir le rythme. En particulier ce cher Harrison Barnes qui a réalisé la superbe performance de ne pas inscrire le moindre panier dans ce match. Klay Thompson n’a pas été au rendez-vous non plus puisqu’il n’a scoré que 14 unités, soit une de moins que son collègue, Andre Iguodala. L’attaque n’a pas été bonne et dans leur moitié de terrain, les Californiens ont tout autant galéré dans leur mission de contrôler l’animal qu’est BronBron. Tonton Iggy, Raymond Vert, Harrison Barnes, l’homme au bouc (oui, en 2018, il y encore un mec avec un bouc), ils sont tous passés à la moulinette LeBron.

C’était il y a presque trois ans et les Cavaliers ont atteint la barre des deux victoires avant les Warriors, chose qu’ils ne referont plus lors des Finales NBA suivantes. Mené 2 à 0 aujourd’hui, les mecs de Cleveland doivent réagir impérativement cette nuit à la Q Arena.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top