Lakers

Plus affûté que jamais, Randle veut tout exploser la saison prochaine : Camionneur de l’extrême, mode ON

Julius Randle

En 2017-2018, Julius les posera sur la ligue.

Source image : YouTube

Si l’été, tu carbures au coca et au barbecue, Julius Randle n’est plus ton homme. L’ex joueur de Kentucky a récemment affolé la toile avec des clichés qui mettent en avant tout le travail que le jeune à réalisé ces derniers temps. Costaud et tracé, Julius veut faire partie du futur des Lakers, et il a mis toutes les chances de son côté : 2017-2018, on en connaît un qui va se montrer pour éviter de servir de monnaie d’échange. 

S’il y a bien un gaillard qui est revenu transformé physiquement cet été, c’est bien Julius Randle. L’intérieur a débuté il y a quelques semaines de cela un programme pour perdre du poids et revenir en meilleure forme physique. Avec 7 kilos éliminés et 6% de masse graisseuse laissés au McDonalds, on peut dire que les résolutions ont été tenues. Et avec son coach personnel Amoila Cesar, le numéro 7 de la Draft 2014 a littéralement changé de A à Z son rythme de vie pour être plus performant et plus impliqué dans la rotation de Luke Walton. S’il a bien été mentionné dans les rumeurs de trade concernant la probable arrivée de Paul George, le joueur fait abstraction des médias et de leurs influences pour rester focus sur ses objectifs personnels. Ses highlights de la saison n’ont rien d’exceptionnels, mais l’important n’est pas dans la ligne de stat : plus mobile, Julius s’adapte doucement mais surement aux nouveaux critères de la NBA basés sur la rapidité, la répétition des efforts et la capacité à permuter sur plusieurs postes.

Le travail qu’il réalise avec son coach personnel va dans ce sens : être plus mobile pour gagner en polyvalence. Luke Walton, ancien assistant coach chez les Warriors, insiste notamment sur cet aspect fondamental du jeu. Etre capable d’alterner sur les postes et les matchups en défense, ce qui demande évidemment une concentration et une condition physique au top. Julius randle a clairement les armes pour s’imposer physiquement et offensivement dans la ligue, d’autant que le génial meneur Lonzo Ball saura trouver l’intérieur dans les petits espaces. Si leur complémentarité se révèle efficace, il va passer un cap et c’est tant mieux pour la cité des anges. Ce dernier a affirmé qu’au poste 4, l’équipe avait de quoi faire des dégâts : outre son apport, Julius parle évidemment de Larry Nance et son impact physique et athlétique, mais aussi du petit nouveau prometteur qu’est Kyle Kuzma, lui qui a enflammé la finale de la Summer League. On pourrait mentionner Luol Deng, mais l’intéressé doit être chez l’ostéo ou chez le kiné.

Julius Randle a sûrement mal digéré les rumeurs de trade à son égard. Au coeur des futures discussions, il lui reste une chance d’épater son coach et la direction la saison prochaine. Fermer des bouches et valider un nouveau contrat sous la tunique purple and gold, tel est son objectif. Et honnêtement, s’il confirme sur le terrain les efforts qu’il a fait pour sa perte de poids, c’est bien parti ! 

Source : The Orange County Register 


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top