Celtics

Spring break : Isaiah Thomas laisse ses coéquipiers se débrouiller tout seuls contre les Nets et Philadelphie

Isaiah Thomas

L’occasion était trop belle pour ne pas prendre quelques RTT.

Source image : YouTube

Isaiah Thomas n’était pas dans l’avion qui a mené ses coéquipiers à Brooklyn tout à l’heure. Le meneur est resté à la maison pour soigner un genou grinçant et manquera aussi le déplacement à Philadelphie ce dimanche. Mince alors !

Officiellement, le lutin des Celtics sera à l’infirmerie pour prendre soin d’une articulation douloureuse. Dans les faits, le staff de Boston a peut-être jugé qu’il n’était pas nécessaire que son meilleur scoreur ne fasse le court voyage chez deux des trois pires franchises de l’Est à moins d’un mois du début des Playoffs. La semaine dernière, Steve Kerr avait choisi de mettre l’ensemble de ses stars au repos à San Antonio à l’exception de ce bon Zaza Pachulia. Les fans avaient moyennement apprécié de lâcher la moitié de leur salaire dans une rencontre de D-League mais Brad Stevens a visiblement pris bonne note des pratiques du finaliste en titre. Pour peu qu’IT se soit plaint d’une minime gène dans le genou, le technicien n’a voulu prendre aucun risque et le numéro 4 suivra les deux prochains matchs des Celtics à la télé. D’un autre côté, ce n’est pas ça qui va aider le cinq majeur du Massachussetts à développer ses automatismes alors que le double All-Star se plaignait justement à ESPN de ce manque de vécu de groupe après la victoire contre les Wolves, mercredi.

“Nous n’avons pas joué tant que ça tous ensemble. Nous faisons quatre ou cinq matchs et quelqu’un se blesse avant que nous ne puissions rejouer quatre ou cinq matchs ensemble. Je suis content que nous ayons pu jouer une bonne série de matchs tous réunis. Espérons que tout le monde reste en bonne santé et que nous puissions bien finir la saison.”

Raté ! Le point guard qui avait déjà manqué quatre rencontres en décembre va faire faux bond à ses partenaires pour terminer la semaine dans son canap’. Cette saison, Isaiah Thomas, Avery Bradley, Jae Crowder, Amir Johnson et Al Horford n’ont commencé tous les cinq qu’à 28 occasions pour un bilan de 21 victoires et 7 défaites. En terme de minutes, ils n’ont partagé le parquet tous ensemble que pendant 334 minutes depuis le mois d’octobre et on peut comprendre les inquiétudes de l’ancien joueur des Kings et des Suns à l’approche de la post-saison. D’un autre côté, les Celtics n’ont pas besoin de leur leader pour aller gagner chez les Nets et les Sixers et ils seront bien contents de pouvoir compter sur un meneur frais et dispo pour recevoir les Wizards dans le match pour la deuxième place à l’Est, lundi prochain. Boston est actuellement deuxième à 2,5 matchs des Cavaliers et n’a que 1,5 match d’avance sur les coéquipiers de John Wall.

Avec 29,2 points de moyenne, Isaiah Thomas réalise la meilleure saison de sa carrière et n’est pas si loin de battre le record de franchise de Larry Bird avec 29,9 unités par soir. Mais plus que des statistiques de saison régulière, les Celtics ont de grandes ambitions en Playoffs et toute journée de repos est bonne à prendre. Et tant pis pour les automatismes.

Source texte : ESPN

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top