Celtics

Les Celtics aimeraient être considérés en tant que tel : “Ils ne nous prennent pas au sérieux”

Perceval

On en a gros sir !

Source image : Youtube

Malgré leur première place à l’Est en saison régulière, les Celtics ne sont pas considérés comme les favoris pour se hisser en Finales NBA pour affronter les Warriors la meilleure équipe de l’autre Conférence en juin prochain. Un manque de logique pour l’esprit très cartésien des hommes de Brad Stevens.

Grâce à une excellente deuxième partie de saison, Boston a grillé les Cavaliers au finish pour s’offrir l’avantage du terrain jusqu’aux Finales de Conférence Est. De retour en bonne santé, les Celtics ont trouvé leur rythme en 2017. Ils n’avaient plus gagné autant de match en saison régulière depuis 2011. Une éternité pour la franchise mythique aux 17 titres qui comptent bien se bagarrer pour accrocher une nouvelle bannière au plafond du TD Garden dans les prochains mois. Or, malgré les deux victoires qui les séparent des Cavaliers et des Raptors au classement, les soldats de Beantown ne sont pas toujours vus comme les véritables épouvantails de leur Conférence. Selon de nombreux observateurs, Cleveland serait ainsi l’équipe sur qui il est le plus sûr de miser pour atteindre les Finales NBA une troisième année consécutive. Tyronn Lue a retenu les leçons du passé et n’a pas hésité à mettre ses Big Three sur le banc pour préserver ses têtes d’affiche avant les joutes exténuantes du printemps, faisant presque des courbettes pour que Boston saisisse la première place. Une théorie dont Isaiah Thomas ne veut pas entendre parler comme il l’a clairement expliqué à ESPN.

“Je regarde la télé donc je vois toutes les conneries qu’ils sortent. Ils ne nous prennent pas au sérieux. Maintenant j’y suis habitué. C’est juste fou. Personne ne nous reconnaît à notre juste valeur. Nous sommes premiers à l’Est alors ils disent que nous sommes l’un des pires premiers. Si n’importe qui d’autre avait terminé avec le seed numéro 1, ils diraient qu’ils peuvent aller jusqu’en Finales. Nous essayons de ne pas nous préoccuper de ça et de continuer à faire le boulot sur le terrain.”

En 2012, les Bulls avaient verrouillé la première place avec un bilan de seulement 50 victoires. On ne peut donc pas parler de statut tronqué pour les Celtics qui ont terminé devant deux équipes au-dessus des 50 wins. La stratégie des Cavaliers est un autre problème mais Boston n’a pas toujours pu compter sur tous ses cadres non plus cette saison. Comme Isaiah Thomas le soulevait justement il y a quelques semaines, le cinq majeur de Brad Stevens n’a disputé que 36 rencontres au grand complet cette saison. On peut donc imaginer leur bilan s’ils avaient été aptes à jouer toute l’année. Comme souvent cette saison, les Celtics ont l’impression d’être seuls contre tous. Les experts peuvent continuer à encenser les champions en titre en oubliant ce qu’il se passe dans le Massachussetts, ce ne sera que de la motivation supplémentaire pour Jae Crowder et ses potes.

“Notre motivation est de gagner un titre. C’est une motivation largement suffisante. Nous ne nous attendons pas à ce que quelqu’un d’autre soit de notre côté. Tant que les mecs dans le vestiaire et que le coaching staff croient en nous, nous avons pu faire le job tous les soirs. Nous croyons en nous. Nous n’avons pas besoin que quelqu’un d’autre croit en nous. On se fait confiance les uns les autres, on n’a pas besoin du reste.”

Le résultat du Game 1 face aux Bulls ce dimanche donne malheureusement raison à leurs détracteurs mais c’est lorsqu’ils sont dos au mur et loin de la hype que les hommes de Brad Stevens sont les meilleurs. De quoi fermer encore plus de bouches en cas de beau parcours pour la suite des Playoffs.

Source texte : ESPN


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top