La Salve de TrashTalk

La salve de TrashTalk #16 : les New York Knicks, ce parfait mélange entre le Mordor et l’asile d’Arkham

South Park, salve

La NBA cette semaine ? Elle est sponsorisée par Zippo.

Source image : imgbase.info

C’est l’un des nouveaux bébés de TrashTalk cette saison. Un retour chaque samedi sur tout ce qu’il s’est passé ou presque Kevin durant la semaine écoulée, le tout à une vitesse calculée aux alentours de Usain Bolt x John Wall mais puissance douze. Sérieuse ou décalée, cette rubrique ravira on l’espère ceux qui n’ont pas forcément le temps ni la force de mettre le réveil chaque nuit. Pas d’image, rien que des mots lancés à grande vitesse et à la louche histoire de rattraper le temps perdu ou bien de revivre en speed les gros dossiers des derniers jours. Allez, on prend notre notre respiration et c’est parti pour le seizième épisode. Action.

Allez, café.

Et on commence ce seizième opus avec deux infos bien différentes pour notre petit cœur : oui Nate Robinson est de retour aux States et oui… la saison de Zach LaVine est terminée… Au rayon des autres infos du dimanche ? Hassan Whiteside s’est énervé face aux Sixers, LeBron s’est baladé au Garden, Gregg Popovich a atteint des sommets, les Wizards et les Pacers sont en forme mais pas les Hornets et Stephen Curry rate des lay-ups au buzzer. Ok. Le dimanche soir était en revanche réservé à Paul Pierce et si Doc Rivers a failli énerver tout le monde, The Truth a dit adieu au Garden de la plus belle des manières. Sniff. Pendant ce temps Russell Westbrook torchait les Blazers dans le dernier quart, ce qui représente finalement l’info la moins étonnante de l’année. On enchaîne ensuite avec la traditionnelle élection des joueurs de la semaine et ce sont cette fois-ci deux géants qui raflent la mise. Le mot géant qui fait d’ailleurs bien rêver les Pels et qui peut également définir le match de la nuit de la semaine de l’année entre les Wizards et les Cavs. Mon-stru-eux. Monstrueux comme la série de victoires du Heat qui se poursuit, monstrueux comme le niveau affiché par les Knicks face aux Lakers, monstrueux comme Dwyane Wade qui nous rappelle qu’il joue encore au basket ou comme DeMarcus Cousins quand il est de mauvais poil… Beaucoup plus monstrueux en tout cas qu’une toute petite nuit de mardi, qui aura tout de même permis de se rappeler que Dirk Nowitzki était toujours un génie malgré ses 147 ans et malgré un C.J. McCollum qui lui aura gâché la soirée. Mardi petite nuit mais mercredi panzani puisque si Kyle Korver tatouant le mot parking sur les pauvres Pacers passe encore, les Wizards auront quand même besoin d’une overtime pour taper les Nets, le Heat enchaîneront quand de même une douzième win de suite, Tyus Jones enverra quand même un game winner face aux Raptors, LaMelo Ball plantera quand même 92 points en un match, Charles Oakley se tapera quand même avec la sécu du Madison et les Kings taperont tout de même les Celtics… sans DeMarcus Cousins. Plutôt pas mal la soirée WTF. Une journée du mercredi d’ailleurs terminée avec une terrible nouvelle concernant Jabari Parker. Putain de genou, putain de karma. Putains de cheveux blancs aussi en voyant J-Will et Baron Davis être invités au Celebrity Game du All-Star Weekend, des cheveux blancs que LeBron ne peut pas se plaindre d’avoir (car il est chauve huhuhu) malgré la petite claque infligée par Russell Westbrook et le Thunder aux Cavs jeudi soir. Vendredi ? Une soirée monstrueuse. Draymond Green qui réécrit l’histoire des statistiques en NBA, Anthony Davis et Karl-Anthony Towns qui nous offrent un duel de géants, Giannis Antetokounmpo dont le career high n’est rien face au génie de Nick Young, Nikola Jokic qui s’assoit sur le Madison, Miami plus fort avec James Johnson qu’avec LeBron James… N’en jetez plus la coupe est pleine, cette NBA est vraiment… bae, sauf à New-York bien sûr.

Allez, café.


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top