La Salve de TrashTalk

La salve de TrashTalk #3 : Curry, DeRozan, Embiid et… Los Angeles, dîtes-nous si vous êtes pressés

Usain Bolt, salve

Allez, café.

Source : malicom.net

C’est l’un des nouveaux bébés de TrashTalk cette saison. Un retour chaque samedi sur tout ce qu’il s’est passé ou presque Kevin durant la semaine écoulée, le tout à une vitesse calculée aux alentours de Usain Bolt x John Wall mais puissance douze. Sérieux ou décalé, cette rubrique ravira on l’espère ceux qui n’ont pas forcément le temps ni la force de mettre le réveil chaque nuit. Pas d’image, rien que des mots lancés à grande vitesse et à la louche histoire de rattraper le temps perdu ou bien de revivre en speed les gros dossiers des derniers jours. Allez, on prend notre notre respiration et c’est parti pour le deuxième épisode. Action.

Allez, café.

Samedi soir sur la Terre, des Sixers qui poussent Cleveland dans leurs derniers retranchements grâce à un Jojo qui porte tellement bien son surnom, les Clippers qui bifflent San Antonio, Dwight Howard qui saigne ses anciens copains de Houston, en voilà une semaine qu’elle est bien partie. Un certain “AlexTrashTalk” est dans le Top 5 de la #TTFL, normal me direz-vous, lorsque l’on a connu le Dr Naismith, c’est déjà plus facile d’être un spécialiste. Tout comme il est normal d’ailleurs d’avoir un match tout pourlingue le dimanche en prime time, même si le Jazz du revenant Gordie finira par appuyer sur l’accélérateur en fin de match face aux Knicks. Tiens Manu Mudiay a marqué 24 points en un quart temps à Boston, tiens les Mavs ont enfin gagné un match, tiens les Lakers enchaînent une troisième win de suite et nous font kiffer, tiens voilà du boudin, tiens on ne croit même plus ce qu’on écrit tellement c’est bizarre. Les débuts de saison des Hornets et du Thunder ne sont pas par contre pas bizarres et ça continue de gagner tranquillement, pendant que les Bulls entretiennent leur côté schizo en mettant trente pions au Magic et que Stephen Curry rentre dans l’histoire en inscrivant plus de triples en trois quarts-temps que toi dans toute ta vie… Mardi matin, l’empereur, sa femme et le p’tit prince, sont venus chez moi pour me serrer la pince, mais surtout pour fêter le quatrième anniversaire de TrashTalk. Quatre années de bonheur, 1460 journées de kif qui n’auraient pas lieu d’être sans toi, ni toi, ni toi, ni eux ni vous. On vous aime, putain qu’est-ce qu’on vous aime. On vous aime au moins autant que ce délicieux Hawks-Cavs du mardi soir, que ce nouveau game-winner offert par la compagnie Nuggets, mais un peu moins que la moumoute du nouveau POTUS. On voudrait en parler mais on a promis qu’on ne parlerait que de basket alors on a préféré dire bye-bye à Bama à notre manière. La même manière avec laquelle les Pacers, les Celtics et le Magic ont d’ailleurs dit bye-bye à leur défense. La Conférence Est ma bonne dame, c’est plus ce que c’était, malgré un Jimmy Butler qui fait ce qu’il peut pour garder les Bulls sur la carte et un DeMar DeRozan qui se prend pour un Jordan boutonneux. Une cérémonie à la Maison Blanche plus tard (la dernière avant au moins quatre ans ?), c’est évidemment à Miami qu’avait lieu l’évènement de la semaine puisqu’un certain Dwyane Wade était de passage avec le maillot des Bulls et des milliers de litres de larmes dans ses bagages. Frissons, yeux mouillés, mais grand respect et grands sourires en Floride, que le Barclays Center en prenne de la graine. Ah oui, nous sommes le 11 novembre et les Lakers sont toujours dans le positif. On termine tranquillement ces sept jours en immersion avec DMC qui joue les snipers dans le money time (brique), les Sixers qui tapent les Pacers (bien fait), les Knicks relegués en D-League (déjà) et les Clippers en route vers une belle demi-finale. Les temps changent, mais pas tant que ça. La preuve, “AlexTrashTalk” est encore et toujours sur le podium de la TTFL.

Allez, café.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top