La Salve de TrashTalk

La salve de TrashTalk #10 : treize heures de direct le 25 décembre, on a vu qui étaient les vrais

South Park, salve

Vous avez vécu le marathon du Christmas Day avec nous ? Alors on veut le mot de passe.

Source : imgbase.info

C’est l’un des nouveaux bébés de TrashTalk cette saison. Un retour chaque samedi sur tout ce qu’il s’est passé ou presque Kevin durant la semaine écoulée, le tout à une vitesse calculée aux alentours de Usain Bolt x John Wall mais puissance douze. Sérieuse ou décalée, cette rubrique ravira on l’espère ceux qui n’ont pas forcément le temps ni la force de mettre le réveil chaque nuit. Pas d’image, rien que des mots lancés à grande vitesse et à la louche histoire de rattraper le temps perdu ou bien de revivre en speed les gros dossiers des derniers jours. Allez, on prend notre notre respiration et c’est parti pour le dixième épisode. Action.

Allez, café.

Et comment débute-t-on de la meilleure des manières une semaine de Noël ? Par le Christmas Day bien sûr. Les Celtics qui braquent le Madison, les Lakers qui s’assoient sur le derby de Los Angeles, Russell Westbrook qui engloutit les Wolves, LaMarcus Aldridge qui fait la bise à ses anciens patrons et surtout un énorme Cavs-Warriors, voilà qui ne pouvait mieux enjailler notre Noël. Et quand c’est vécu en famille pendant treize heures de direct c’est encore meilleur que le foie gras. Et sinon, les distinctions de la semaine ? Isaiah Thomas et Russell Westbrook vous passent le bonjour. Et comme ça fait parfois du bien de sourire un peu, la nuit du 26 décembre nous offre pêle-mêle un game winner de… Randy Foye, des lancers francs… à la cuillère et un duel so fresh entre Joel Embiid et DeMarcus Cousins. C’est ça qu’on aime, c’est ça qu’on veut putain. Ah tiens, on vous apprend un peu de vocabulaire, ah tiens Gerald Green is back, ah tiens Russell Westbrook a fait un triple-double, oh tiens D’Angelo Russell nous balance le tir le moins clutch de la saison. Le mot clutch d’ailleurs revisité par Jimmy Butler le lendemain, un autre genre de délire. Tout comme le match de John Wall, tout comme la gouache de Melo dans la tronche de Sefolosha. Un mercredi lors duquel avait d’ailleurs lieu la première édition des Nuits de l’Ain Star et ça, on en reparlera très vite… Un mec dont on parlera encore longtemps par contre du côté de Toronto ? DeMar DeRozan, qui devient le meilleur scoreur de l’histoire des Raptors, en attendant bien sûr l’avènement de Bruno Caboclo. On parle aussi de Nicolas Batum qui chauffe, de Kemba Walker qui nous vend du rêve par kilos, de Russell Westbrook qui fait connaissance avec les Grizzlies ou de George Hill qui revient faire du Jazz une équipe de vrais bonhommes. On termine la semaine en beauté et avec une bise à toutes les personnes de petite taille, Isaiah Thomas nous prouvant que tout est possible même si l’on ne mesure qu’1m24, tandis que James Harden et les Rockets se chargeaient d’en coller 140 aux Clippers et que les Sixers du futur GOAT l’emportaient dans les Rocheuses, alors que le Psy TrashTalk était pour sa part occupé à venir toquer aux portes du Top 100 en TrashTalk Fantasy League, prêt à botter des arrière-trains par dizaines.

Allez, café, et bonne année.


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top